Prisme sémantique – Cours 11 de sémantique SEO

Pour beaucoup, cette page est un mystère. Certains même vont la découvrir à cette occasion…

Définition : une page-prisme est une page éditoriale. Elle vise à transmettre une sémantique forte à une page commerciale (nommée ici page cible réelle). Auparavant, elle aura concentré en son sein une sémantique extrêmement forte.

Certains vont me dire “mais comment une page seule, même fortement sémantique, peut-elle avoir de l’intérêt ?”
Je vous invite, si vous vous posez la question, à lire cette chronique, puis de lire ce cours et dans la foulée, ça devrait faire “tilt” 😉

Les utilisations d’une page-prisme (sans ordre particulier) :
– Servir de cible d’un cocon sémantique classique en lieu et place d’une page commerciale (page cible réelle).
– Page boost sémantique par maillage.

Note : Nous avons parlé parfois de page-tampon, c’est presque la même chose, mais la page-prisme a des applications plus larges que les seuls cocons sémantiques.

1) Objectif de cette page-prisme

Cette page va devoir emmener un bon paquet de sémantique bien conçue vers une page où il est plus délicat d’en mettre beaucoup.

Par exemple, cette page pourra pousser une page de catégorie optimisée sur une expression-clé. En principe, bien réalisée, la page de catégorie héritera de la sémantique de la page-prisme.

2) Le sujet du prisme

Nous viserons ici uniquement une intention, pas une expression-clé.
Travaillons sur un sujet qui est la meilleure formulation possible de l’intention visée. Ne nous occupons pas de travailler un mot-clé ou une expression-clé particulière, visons un sujet.

Par exemple : “Comment se débarrasser d’un mal de dos” pour aider une page cible optimisée sur “mal de dos”.

3) Forme de cette page-prisme

Cette page reprendra les critères de la page parfaite (cf. cours 5 et cours 6).
Je n’ai rien à rajouter par rapport à cela.
Apportez-y un soin particulier, c’est tout ce sur quoi je peux insister.

4) Le contenu

N’hésitons pas à nous montrer généreux dans la rédaction et cherchons vraiment le 100% d’optimisation metamot. Mettons des images si le contexte s’y prête (dont le chemin peut être assez proche de celui de la page cible réelle, mais je n’ai rien dit hein ;-), faites-en votre plus belle page.
Attention à ne pas courir plusieurs lièvres à la fois : ne visons qu’une seule intention à la fois.

Si nous avons identifié plusieurs intentions possibles pour votre page cible, alors faites éventuellement plusieurs pages-prisme.

5) Lien entrant vers la page-prisme

Il faut donner de la puissance à cette page.

Déjà, mettons un lien en footer vers cette page sur toutes les pages du site avec un peu plus qu’une expression-clé comme intitulé (inspirée de votre sujet).
Ne mettons bien sûr ce lien qu’une seule fois, le répéter plusieurs fois serait nuisible (ou alors se servir des ancres d’urls).

Dans le cas où cette page-prisme est la cible d’un cocon, bien sûr elle recevra en plus les liens du cocon.

6) Liens sortants de la page-prisme

Nous commençons par nettoyer la page : ne mettons pas de menu, fil d’ariane, etc. Juste un lien en footer vers les mentions légales, c’est tout. Ça, c’est pour l’interface.

Ensuite, si nous voulons faire une page qui pousse du jus sémantique vers une page marchande, faites 1 ou plusieurs liens (avec ancres d’URL pour dédoubler les URL) vers votre page cible. Pensons à mettre à proximité des liens les lexies déterminantes communes aux deux pages. Idéalement, mettons toutes les lexies préconisées, quitte à faire plusieurs liens, avec ancres d’URL, qui font sens avec ces lexies. Il va sans dire que la page cible visée devra avoir effectivement lesdites ancres avec quand même un minimum de contenu.


Exemple de page-prisme dont le sujet est “Quelle est la meilleure assurance auto pour jeune conducteur” (1ère colonne) qui va venir renforcer la page “assurance auto” (2e colonne) avec comme lexies de liaisons possibles celles se trouvant en 3e colonne.

Dans le cas d’une cible de cocon, regardons combien de liens remontent de cette page dans le cocon et mettez-en au moins autant vers la page cible réelle, la page marchande. N’oublions pas, là aussi, d’utiliser des ancres d’URL.

7) Effet mega-boost

Si ce qui précède ne nous positionne pas encore assez haut après quelques semaines/mois, rien ne nous interdit, toujours en footer, de faire un second lien vars la page prisme, avec une ancre d’URL et texte différents pour l’intitulé.
Tout le  monde a compris : plus nous donnons de puissance à la page-prisme plus elle sera capable d’en donner à la page cible finale.
En faisant cela, curieusement, cette page prisme va devenir plus puissante que la home-page de votre site… je n’ai rien dit 😉

La multiplication des liens en footer (ou en sidebar d’ailleurs) peut avoir son effet, car sur les pages du site en général, il existe une multitude de liens (menus, etc.). Mais de la page-prisme à la page cible, comme la page-prisme a été nettoyée, avoir un lien ou 10 ne change rien… sauf si nous avons 10 paragraphes, un par lexie déterminantes par exemple et que dans chacun des paragraphes nous avons des choses différentes et importantes à dire. Il faut aussi que lesdites lexies soient les lexies de liaison et que les ancres existent bel et bien dans la page cible avec un paragraphe spécifique pour les accueillir !

8) Conclusion

L’usage de cette page-prisme, que cela soit pour un cocon ou bien pour envoyer de la sémantique sur une page marchande, est très intéressant.

Ce qui est bien, c’est que nous pouvons parfaitement faire plusieurs pages-prisme pointant vers la même page cible réelle, mais avec des intentions différentes… Dès lors que sur cocon.se, il nous est indiqué que les metamots peuvent aller ensemble, alors n’hésitons pas !

Ah oui, j’allais oublier 2 bricoles :
  1. Vous voulez démarrer un cocon vers une de vos pages importantes ? Pendant que vos rédacteurs font le cocon de vos rêves, commencez donc par cette page prisme, vous m’en direz des nouvelles !
  2. Votre cocon ne pousse pas assez ? Avant de lancer de gros travaux pour le faire plus conséquent, faites donc cette page-boost qui recevra aussi les liens du cocon 😉
Dire que j’ai évité de vous faire plein de maths ici pour vous montrez ce qui se passe avec une telle page…
Et en plus, je n’essaye même pas de vous enfumer non plus avec de la prétendue IA que j’utiliserai… oups, ça m’a échappé ;-).

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    Killian Gorin

    |

    Merci beaucoup pour votre partage ! Très utile 😉

    Reply

  • Avatar

    Anthony

    |

    Bonsoir Christian,

    Merci pour cet article ! Avez-vous un exemple concret de page-prisme (URL à me fournir) ? Je suis curieux de voir comment des sites web utilisent la page-prisme, car je n’en ai encore jamais vu en pratique.

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Bonjour Anthony,
      Je suis en train d’écrire un article très complet avec moult détails, visuels, mise en pratique, les raisons pour lesquelles cela fonctionne et pourquoi, etc.
      Ce sera publié avant Noël en principe.

      Reply

Laisser un commentaire