Référencer son site sur Google et visibilité internet

Le niveau de chaque compétition dépend de celle des compétiteurs.

Pour référencer un site correctement, il sera bon de connaître les moyens et l’efficacité de vos concurrents.
C’est un préalable plus qu’utile pour se battre en référencement naturel.
L’idée est de faire juste le nécessaire pour être devant vos concurrents…

Il ne faut pas surdimensionner les actions de référencement… être agressif n’étant pas viable à long terme.

Attention, une mesure à l’instant t est nécessaire. Il faut vérifier que la donne ne change pas dans le temps.
L’analyse concurrentielle est celle qui permet de mesurer précisément vos adversaires…
D’où la discussion qui suit.
Comment référencer son site ne s’improvise pas.
Chaque cas est particulier, n’hésitez donc pas à nous contacter pour avoir un devis de référencement sur mesure.

  1. J’ai un concurrent qui est en première position. Je ne sais pas comment il a fait pour référencer son site. En plus, c’est sur un mot-clé très intéressant; il semble très fort…
  2. Referencer son site demande à connaître sa concurrence ? Puis-je connaître mes concurrents ?
  3. Dois-je connaître tous les points forts/faibles de mes concurrents et quelle visibilité ils ont ?
  4. Quels sont, parmi mes concurrents, ceux qui ont une bonne audience, site internet avec un bon référenceur ?
  5. Référencer son site sur Google prend du temps. Depuis combien de temps mes concurrents font-ils du référencement ?
  6. Quels moyens mes concurrents investissent pour référencer un site ?
  7. Pour referencer son site sur Google, il faut des partenariats. Quels partenariats de liens nouent mes concurrents ?
  8. Mes concurrents ont-ils une vraie présence sur les réseaux sociaux ? Il parait que cela compte si on veut avoir une bonne visibilité internet...
  9. Référencer son site web, ok. Puis-je savoir quel trafic ont mes concurrents ?
  10. Le contenu des sites de mes concurrents est-il unique ? Référencer son site internet avec du contenu dupliqué est impossible parait-il…
  11. Mes concurrents sont-ils frappés par Penguin ? Peut-on faire une analyse seo de leur site ?
  12. Mes concurrents font partie de grands groupes, c’est facile pour eux de référencer un site sur Google… Ils ont sans doute de gros moyens !
  13. Mes concurrents ont les meilleurs noms de domaines. Referencer son site est plus facile du coup…
  14. Puis-je connaître mes points forts et mes points faibles actuels si je veux referencer mon site ?
  15. Puis-je référencer mon site avec mon contenu actuel ? Mon contenu est-il unique ?
  16. Je ne sais même pas où j’en suis de mes backlinks; existe-t-il une sorte d’analyse SEO permettant de faire le point ?
  17. J’ai l’impression que mon site a perdu beaucoup d’audience et de visibilité. Est-il blacklisté ?
  18. Il parait que c’est difficile de referencer un site avec un petit PageRank. Est-ce vrai ?
  19. Puis-je être devant un concurrent qui a un référenceur Black-Hat ? Référencer un site internet devant lui est-il quand même possible ?

1) J’ai un concurrent qui est en première position. Je ne sais pas comment il a fait pour référencer son site. En plus, c’est sur un mot-clé très intéressant; il semble très fort…

Il y a obligatoirement un numéro 1 sur chaque requête. Mais êtes-vous sûr que ce mot-clé est intéressant ? Ce mot-clé a-t-il un bon volume de recherche ?

Souvent, vous pensez à un mot-clé précis pour votre activité. Vous êtes admiratif devant un concurrent en première position sur ce mot-clé. Vous imaginez que ce mot-clé est également tapé par les internautes.

Nombre de surprises peuvent vous attendre :

  • le volume de recherche pour ce mot-clé est faible.
  • ce mot-clé est saisi par les internautes, mais pour des recherches documentaires. Il ne convertit donc pas vos visiteurs en acheteurs.
  • un mot-clé peut être adopté par une profession entière. Cette profession pense être la seule à l’utiliser. Mais ce n’est pas le cas.
  • ce mot-clé est tapé dans une autre acceptation. Les résultats pour le sens attendu peuvent se trouver après l’autre signification. Il perd alors de son intérêt.

Une position peut sembler dominante. Il faut donc prendre la mesure réelle de cette position. Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives.

2) Referencer son site demande à connaître sa concurrence ? Puis-je connaître mes concurrents ?

Sur Google, votre concurrence inclut Wikipédia, des forums, des blogs, des sites. Elle se trouve dans les résultats de recherche. Elle se compose des sites en première page sur vos mots-clés.

Les forums se placent sans avoir besoin de stratégie de netlinking. C’est souvent vrai. Il en est de même pour certains blogs.
Votre site a son blog associé ? Faire connaitre son blog doit faire partie de vos priorités pour aider au référencement du duo site-blog.

Cela peut être considéré comme une bonne nouvelle. En effet, cela peut faire des concurrents de moins à aller chercher. Pourtant, les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y paraît. Certains sites ont une autorité énorme aux yeux de Google.

Vous devez mesurer vos « adversaires » de la première page des résultats de recherche. Vous devez vous doter des moyens, plus ou moins conséquents, pour ce faire.

3) Dois-je connaître tous les points forts/faibles de mes concurrents et quelle visibilité ils ont ?

C’est l’idéal si vous prévoyez un gros budget de référencement. Qui irait combattre sans connaître ses valeureux adversaires ?

Parfois, un moyen détourné d’aller chercher des concurrents existe. Il faut aller sur des mots-clés qu’ils ne travaillent pas !

Peu d’entreprises peuvent travailler tous les mots-clés de leur activité. Cela leur coûterait une fortune et cela serait peu efficace. Il faut faire venir un internaute qualifié sur votre site. Laissez-le ensuite découvrir ce que vous avez à lui proposer. Une agence de référencement se doit de vous trouver les mots-clés à votre dimension. Cette recherche doit figurer dans son devis référencement.

Vous devez vérifier les mots-clés travaillés par vos concurrents. Ensuite, deux actions sont possibles en fonction des cas.

  • Vous les cherchez frontalement sur leurs mots-clés.
  • Vous pouvez les chercher de façon détournée sur les mots-clés oubliés. Vous faites ce choix pour chaque mot-clé de chaque concurrent.

Seules les missions ambitieuses permettent de travailler autant la préparation du référencement. Cette phase doit donc être équilibrée par rapport à la mission confiée.

4) Quels sont, parmi mes concurrents, ceux qui ont une bonne audience, site internet avec un bon référenceur ?

C’est effectivement un point intéressant à connaître. En général, les entreprises négligent le référencement naturel, y compris les boutiques en ligne qui s’imaginent que cela va fonctionner tout seul sans referencement e-commerce ! Elles aiment les résultats immédiats que propose le référencement payant comme AdWords. Pourtant, être accompagné par une société de référencement est indispensable aujourd’hui.

Du même coup, leurs sites deviennent des proies pour le référencement naturel. Il ne faut pas hésiter à gagner des positions. Les missions du referenceur poursuivent cet objectif.

5) Référencer son site sur Google prend du temps. Depuis combien de temps mes concurrents font-ils référencement ?

Cette question peut en effet se poser. Elle n’a pas de réponses directes. Des indices permettent toutefois d’y apporter des éléments de réponse.

Vos concurrents sont plus ou moins faciles à prendre. Tout dépend de leur stratégie de référencement :

  • un concurrent peu actif en référencement naturel est vite « mangé ».
  • un concurrent faisant du référencement depuis un certain temps résiste davantage. Il a un réel recul sur ses actions de référencement. Vous devez donc ajuster vos actions en conséquence.

6) Quels moyens mes concurrents investissent pour référencer un site ?

Les forces mises par vos concurrents dans la bataille comptent aussi.

Vos concurrents vous voient arriver. Leur réponse dépend du budget consacré au maintien de leurs positions :

  • un concurrent ne faisant pas de surveillance concurrentielle rigoureuse ne résistera pas.
  • un concurrent faisant du référencement « normal » ne se défendra pas ou peu.
  • un concurrent avec un bon budget se défendra vigoureusement.

7) Pour referencer son site sur Google, il faut des partenariats. Quels partenariats de liens nouent mes concurrents ?

C’est une bonne interrogation.

Connaître les supports où ils sont présents avec des liens est important. Cela peut donner des idées de bons plans.

Cela étant, les plans ne sont peut-être plus réutilisables aujourd’hui :

  • un site peut avoir un lien sur un site universitaire. Cela a été fait à l’occasion d’un partenariat. Cela pouvait être un financement de recherches. Ce partenariat n’a plus cours aujourd’hui. Donc, impossible d’imiter ce concurrent.
  • un site peut avoir un lien dans une rubrique d’un très vieux site. Cette rubrique n’est plus active aujourd’hui.

Une recherche de bons plans ne donne pas forcément une action réutilisable. Cela peut aussi donner des pépites. Vous ne le saurez que lorsqu’une étude approfondie aura été faite.

8) Mes concurrents ont-ils une vraie présence sur les réseaux sociaux ? Il parait que cela compte si on veut avoir une bonne visibilité internet ?

C’est relativement facile à vérifier. Il existe nombre d’outils pour vérifier cette activité « sociale ».

Il faut faire attention cependant. Certaines personnes font de faux comptes. Certaines personnes ont de faux amis ou de faux followers.

9) Référencer son site web, ok. Puis-je savoir quel trafic ont mes concurrents ?

C’est très difficile à connaître en pratique. Pourquoi ? Parce que les données publiques sont des estimations. Seul votre concurrent connaît le trafic exact de son site. Et son consultant SEO, bien sûr (ou son expert SEO, pour ceux qui aiment les titres).

Vous pouvez connaître les mots-clés sur lesquels un site est positionné. Plus exactement, sur lesquels il est dans les deux premières pages de résultats. Pour chaque mot-clé, vous avez sa position moyenne sur le mois précédent. Vous avez aussi le volume de recherche pour ce même mot-clé.

La position sur un mot-clé représente un pourcentage de visites théorique. Multipliez ce pourcentage par le volume de recherche du mot-clé en question. Vous obtenez une estimation de trafic pour ce mot-clé.

Vous répétez l’opération pour tous les mots-clés trouvés précédemment. Vous faites la somme des estimations pour obtenir une idée du trafic global.

En fait, cela vous donne une estimation minimale. En effet, le trafic ne se résume pas aux mots-clés connus. Une grosse partie des visites est due à des mots-clés peu tapés. Ils sont peu tapés, mais se comptent par milliers de termes différents. Cela se nomme la longue traîne. Pour beaucoup de sites, cette longue traîne représente jusqu’à 80 % du trafic.

Certains services, comme Alexa, font des estimations de trafic. Ils se servent par exemple de barres d’outils placés dans les navigateurs. Mais voilà, elles ne sont pas utilisées par tout le monde. Par conséquent, le calcul n’est pas extrapolable à une réalité « physique ».

Dans tous les cas, c’est une estimation à un moment donné. Cela fluctue au cours de l’année.

10) Le contenu des sites de mes concurrents est-il unique ? Référencer son site internet avec du contenu dupliqué est impossible parait-il ?

Vous connaissez le drôle d’animal de Google appelé Google Panda. Ce filtre est lancé régulièrement par Google. Il nettoie les résultats de recherche des pages ayant trop de contenus dupliqués.

Le site de votre concurrent a des liens venant de pages web. Il faudrait aussi faire ce travail pour ces pages. Cela permettrait d’aller au bout de la démarche entamée avec Google Panda.

Des services web permettent de vérifier l’unicité du contenu d’une page. Vous pouvez vérifier les pages de vos concurrents. Votre concurrent a beaucoup de pages dupliquées. Son site est alors très exposé à Google Panda.

Comment savoir si votre concurrent est touché par Panda ? En fait, c’est assez facile à deviner. Les pages touchées ne sont plus dans les premières positions. Donc ce n’est plus un concurrent, du moins, pour le moment. C’est un des charmes du referencement Google.

11) Mes concurrents sont-ils frappés par Penguin ? Peut-on faire une analyse seo de leur site ?

Un autre animal du zoo de Google est Penguin. C’est un filtre visant à évaluer la qualité du Netlinking.

Pour l’anecdote, la traduction exacte du mot anglais « penguin » est « manchot ». Mais vous voyez généralement écrit « Google Pingouin » en français.

Le principe de Google Penguin est assez simple. Un site reçoit beaucoup de liens. Ces liens ne semblent pas être « naturels ». Naturel = fait manuellement. Ils ressemblent à des liens automatisés grâce à un logiciel Black-Hat. Google sort alors le site concerné de son index.

En pratique, ces filtres ne sont pas forcément très pertinents. Beaucoup de sites peuvent passer au travers. Certains sites sont touchés bien qu’ils n’aient rien à se reprocher. Ce sont les dommages collatéraux de ce genre de filtre.

Votre site est touché par Penguin. Or, vous n’avez rien fait de mal. Vous pouvez demander à Google de corriger son erreur. Ce qu’il fera sans doute s’il constate votre « innocence ».

Le résultat de Penguin est le même que pour Panda. Un site touché n’apparaît plus dans les résultats de recherche. Du moins, il est improbable qu’il y soit dans les meilleures positions.

Des outils permettent de se représenter les liens reçus par un site. Ces outils donnent des indices sur l’exposition d’un site aux sanctions.

12) Mes concurrents font partie de grands groupes, c’est facile pour eux de référencer un site sur Google… Ils ont sans doute de gros moyens !

Ce n’est pas toujours les cas. Les grands comptes ne se sont pas toujours adaptés au référencement naturel. Beaucoup préfèrent travailler AdWords qu’ils peuvent maîtriser en interne.

C’est parfois un avantage d’avoir de tels acteurs en concurrence. En effet, ils n’ont pas forcément la meilleure réactivité. Ils peuvent avoir une chaîne de décision lourde et lente. Cela les ralentit. En outre, ils ne travaillent pas tous leur référencement naturel. Ceux qui le font n’exploitent souvent que des requêtes très concurrentielles.

En outre, parfois, il est possible de faire un référencement régional ou local où la concurrence est peut-être moins vive (voir référencement local).

13) Mes concurrents ont les meilleurs noms de domaines. Referencer son site est plus facile du coup.

Cela joue certes, mais ce n’est pas le seul critère retenu.

Un nom de domaine se compose de quelques mots. En général, il ne contient pas plus de trois mots. Il ne contient donc pas tous les mots-clés liés à votre activité.

C’est un critère parmi d’autres. Vous devez travailler plusieurs mots-clés. En outre, Google aime de moins en moins les noms de domaines trop optimisés.

14) Puis-je connaître mes points forts et mes points faibles actuels si je veux referencer mon site ?

Bien sûr. Un audit peut faire le bilan de l’existant. Vous pouvez obtenir un audit référencement pour différents points techniques ou concernant vos positions.

Par exemple, vous pouvez connaître les mots-clés sur lesquels vous êtes positionnés. Vous pouvez connaître vos concurrents sur ces mêmes mots-clés. De là, il est possible de voir quels autres mots-clés ils travaillent.

Vous pouvez aussi avoir dans votre site des points techniques bloquants. Vous pouvez connaître les pages manquantes. Vous pouvez savoir si des redirections en cascade existent.

De nombreux points peuvent être analysés. Est-ce que votre site est SEO-friendly ?

15) Puis-je référencer mon site avec mon contenu actuel ? Mon contenu est-il unique ?

Ce point peut également faire l’objet d’un audit.

Vous pouvez ainsi voir les pages au contenu dupliqué sur le web. Vous pouvez connaître les pages similaires aux vôtres. Vous pouvez savoir si votre site ne s’autoduplique pas. Vous voyez les balises dupliquées.

Couplé au point précédent, cet audit vous donne l’état de votre site. Vous avez ainsi une vision globale de votre situation. Vous pouvez dimensionner votre référencement naturel en conséquence.

Il est souvent utile de compléter le contenu des pages importantes d’un site. Il faut compléter alors avec un contenu approprié.
En faisant appel à un rédacteur web SEO, vous pouvez à la fois vous prémunir contre un contenu dupliqué, mais aussi avoir un contenu ayant reçu un minimum d’optimisation SEO.

16) Je ne sais même pas où j’en suis de mes backlinks; existe-t-il une sorte d’analyse SEO permettant de faire le point…

Il est parfaitement possible d’avoir cette information grâce à divers outils existants.

Vous pouvez obtenir la liste des pages pointant vers votre site. Vous pouvez connaître les intitulés de ces ancres. Vous avez la répartition du nombre de liens par site externe.

Ces outils donnent des informations réellement précieuses.

17) J’ai l’impression que mon site a perdu beaucoup d’audience et de visibilité. Est-il blacklisté ?

Blacklisté, c’est peu probable. Cette extrémité reste rare tout de même.
Mais en sandBox peut-être. Normalement cette information est fournie dans les webmasters Tools, mais pas toujours.

Vous avez perdu de l’audience. Vous n’avez rien à vous reprocher. Le blacklistage ou le sandBoxing sont quand même rares. Il est plus probable que d’autres raisons interviennent.

Vos concurrents sont peut-être en train de travailler activement leur référencement. Ils gagnent des places et d’autres en perdent.

Vos mots-clés ont perdu en volume de recherche. En conséquence, vous avez moins de visites.

Un audit vous permettra de connaître l’état de votre positionnement Google. Vous verrez la tendance générale du web et la vôtre en particulier.

18) Il parait que c’est difficile de referencer un site avec un petit PageRank. Est-ce vrai ?

Rassurez-vous. Le PageRank n’est plus aussi important qu’auparavant. Ce critère a été dévalué dans l’algorithme de Google.

Vous êtes un amateur de cette barre verte. Votre PageRank augmente avec le référencement naturel. Ainsi, vous gagnez naturellement quelques points.

19) Puis-je être devant un concurrent qui a un référenceur Black-Hat ? Référencer un site internet devant lui est-il quand même possible ?

Cela dépend de votre secteur d’activité. Mais c’est oui, à long terme, dans la plupart des cas !

Google déploie ses filtres pour un référencement plus « propre ». Il faut donc faire attention à ce que vous faites. Utiliser des méthodes Black-Hat pour se référencer met en danger votre entreprise. Maintenant, chacun est libre…