Netlinking, référencement dans les annuaires

Le NetLinking et les inscriptions dans les annuaires de qualité reviennent à la mode en 2013.
Manifestement, Google les aime toujours, alors qu’il maudit de plus en plus d’autres supports.

Pourtant, qui vient donc de nos jours sur les annuaires ? Pourquoi y placer son site si leur trafic est faible ?
Faible ? Pas tant que cela finalement. Leur trafic, bien que moindre qu’il y a quelques années, n’est pas négligeable.

Côté Google, pourquoi le référencement sur les annuaires est-il utile ?

La raison en est simple : le premier visiteur des annuaires est Google.
Les annuaires sont la base naturelle de votre
NetLinking. Les annuaires sont le premier réflexe de référencement.

Il faut toutefois choisir des annuaires de qualité et les raisons d’éviter les annuaires médiocres sont multiples.
Leur choix avisé est donc très important.
Comment référencer son site ne s’improvise pas.
Chaque cas est particulier, n’hésitez donc pas à nous contacter pour avoir un devis de référencement sur mesure.

  1. Le NetLinking
  2. Le White-Hat
    • 2a) White-Hat, je ne comprends pas ce que cela veut dire. Pouvez-vous me l’expliquer ?
    • 2b) Existe-t-il des risques de déclassement en technique White-Hat ?
    • 2c) Le Black-Hat est-il illégal ?
  3. Les annuaires pour le référencement ?
  4. La mission du référenceur White-Hat SEO : rédaction de fiches et inscription dans les annuaires

1) Le NetLinking

1a) Qu’est-ce que le NetLinking ?

Maintenant que l’audit référencement de votre site est fait, que votre site contient un vrai contenu, il est temps d’obtenir sa validation de la part des autres sites web.

Un site fait un lien vers un autre site : c’est un backlink.
Le NetLinking est l’ensemble des actions pour avoir plusieurs backlinks.

Il existe trois types de liens :

  • dofollow. Ces liens sont aussi nommés « liens en dur ». Ce type de lien donne de l’autorité au site ciblé. Ils veulent dire aux moteurs : j’ai confiance et je vote pour.
  • nofollow. Ces liens ne passent pas d’autorité au site ciblé, en théorie.
  • redirection. Ces liens n’en sont pas. Vus du référenceur, ces liens sont malsains, car ils sont trompeurs.

Seuls les liens dofollow peuvent améliorer votre referencement Google.
Un vrai backlink en dur compte dans l’algorithme de pertinence de Google.

Un site ne doit pas faire commerce de ses liens en dur. Cette démarche n’a plus rien d’une action naturelle et « désintéressée ».

Une ancre est l’intitulé d’un lien. C’est le texte sur lequel est placé le lien vers votre site.

Les ancres doivent être les plus variées possible. Si les ancres ne sont pas variées, elles sont mal perçues par les moteurs. Google peut aller imaginer une tentative de manipulation de son algorithme.

C’est une question de dosage bien sûr. La gestion des intitulés de liens doit être minutieuse. N’ayez aucun scrupule à demander à un annuaire d’accepter votre fiche. Vous ne manipulez pas Google. Ce sont les règles du jeu. Il faut juste ne pas le faire n’importe comment.

Vous devez rédiger de belles fiches éditoriales. Ces fiches doivent être bien écrites et dans un français irréprochable. Les liens ne doivent pas être en profusion vers votre site. Quatre liens, par exemple, suffisent dans une fiche de 2000 caractères.

1b) Comment fonctionne le NetLinking ?

Une nouvelle fiche sur votre site est publiée dans un annuaire. Google vient l’indexer. Pas forcément immédiatement d’ailleurs et pas en une seule fois non plus.

Le contenu de la fiche est analysé par Google. D’un côté, il analyse les TITLE des pages cibles. De l’autre, il analyse le TITLE de la fiche. Google vérifie alors la cohérence entre la fiche et les pages cibles.

Google analyse aussi le contenu de la fiche. Il essaye de trouver à quel corpus votre propos se rattache. Les mots-clés qui s’y trouvent doivent être cohérents. Il recherche ensuite les corrélations entre ces différents contenus. Si tout lui semble cohérent, les pages cibles sont valorisées pour les mots-clés choisis.

Vous pouvez ainsi gagner en compréhension de la part des moteurs de recherche, y compris dans le cas d’un référencement local.

2) Le White-Hat

2a) White-Hat, je ne comprends pas ce que cela veut dire. Pouvez-vous me l’expliquer ?

White-Hat ou Black-Hat ? Qu’est-ce que cela signifie ? Il existe plusieurs façons de donner la couleur du chapeau d’un référenceur ou d’une agence de référencement.

Un référenceur parfaitement White-Hat ne fait rien qui puisse manipuler Google. Donc, ces référenceurs, en théorie, ne font RIEN !
Si les référenceurs White-Hat ne font rien, il y a un mystère… Existe-t-il de tels référenceurs ?
Le terme « référenceur » lui-même devient alors un non-sens. Les référenceurs purement White-Hat n’existent tout simplement pas. Ou alors, ces référenceurs ont quelque chose de céleste !

Bien évidemment, les référenceurs White-Hat travaillent. La différence se fait sur la qualité du travail. Il y a aussi une douceur dans leurs actions. Ils ne foncent pas tête baissée dans les liens à tout va.

Le Black-Hat fait tout pour dépasser les limites autorisées par Google. Ces référenceurs forcent le destin. Ils automatisent la création de nombreux liens chaque jour. Cela fonctionne très bien… du moins pendant le temps que ça dure. Depuis le 24 avril 2012, cela dure de moins en moins longtemps !

Le vrai référenceur travaille pour vous proprement, avec élégance. Le vrai referenceur ne met pas en péril votre entreprise. Une entreprise ne peut donc faire appel qu’à un référenceur White-Hat.

Le bon référenceur White-Hat vous défend. Il le fait avec grâce, de façon artisanale. Le bon référenceur défend VOS intérêts, pas ceux de Google. Le référenceur White-Hat cible donc un équilibre entre efficacité et pérennité.

2b) Existe-t-il des risques de déclassement en technique White-Hat ?

Non, sauf si Google veut détruire ses résultats de recherche… Les techniques utilisées sont « propres ». Le White-Hat utilise des méthodes qui sont de bon aloi.

Google joue beaucoup avec les classements des sites. Google a du mal à toujours détecter rapidement les activités Black-Hat. Cela ajoute à la fluctuation déjà élevée des résultats de recherche.

Même en agissant proprement, vous pouvez observer une petite baisse de visibilité. Cela peut venir d’une perte de liens vers votre site.

Les annuaires peuvent aussi disparaître corps et âme. Certains annuaires peuvent aussi perdre de leur influence. Cela peut impacter à terme le classement de votre site. Les accidents avec les annuaires sont plutôt rares, mais ils existent.

2c) Le Black-Hat est-il illégal ?

En 2013, en France, non. Il n’y a pas d’infraction du point de vue légal. Google n’est pas un tribunal. Par contre, Google est maître de ce qu’il met dans son index. Si Google désapprouve les méthodes du référenceur, le classement du site est impacté.

Prendre le risque de voir son site « blacklisté » n’est pas raisonnable. C’est grave quand le site doit vous apporter du chiffre d’affaires. La seule issue après une pénalité est le référencement payant

3) Les annuaires pour le référencement ?

3a) Les annuaires de qualité sont-ils une bonne source de NetLinking ? Quel est le trafic des annuaires ?

Le plus gros visiteur des annuaires, c’est Google !
Les visiteurs sont moins nombreux sur les annuaires que lors des années 2000, mais il en reste encore beaucoup ! Curieusement, il y a de plus en plus d’annuaires. Est-ce contradictoire ? Non, car les annuaires vous apportent un avantage pour votre référencement : le NetLinking.

Un annuaire a aussi souvent plus de visiteurs qu’un potentiel site partenaire (*). Quel intérêt d’avoir un lien sur une page « partenaires » non indexée ? Personne n’y va, même pas Google !

(*) Attention : Les pires des partenaires sont ceux qui vous proposent d’échanger des liens en footer. Refusez, c’est un jeu dangereux de nos jours !

Nombre d’annuaires sont exigeants sur la qualité du rédactionnel. Tout ce que vous leur proposez doit être propre. L’annuaire vérifie qu’il est conforme « aux bonnes moeurs ». Il se doit aussi de ne pas accepter les activités illégales. Votre site peut être refusé si vous n’avez pas de « mentions légales ». En France, les mentions légales sur un site sont obligatoires. Cette obligation est valable pour tous les sites, professionnels ou personnels. Ref : loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) de 2004.

Mais ce qui nous intéresse, c’est Google… Google est le plus intéressant des visiteurs d’annuaires. La validation de l’annuaire est un vote pour votre site.

Il faut que l’annuaire ait ses « liens en dur ».

L’annuaire doit vérifier que le contenu de la fiche soumise est original. La fiche doit aussi être « de qualité » (notion très floue !). L’annuairiste a la possibilité de refuser un site, voire de le bannir. Il y a donc un avis humain donné sur votre site.

À chaque soumission acceptée, il y a un vote pour votre site. Pour Google, cet avis vous fait marquer quelques points.

Attention toutefois, Google se méfie de certains annuaires. Certains annuaires ont une valeur faible, il faut donc savoir les éviter !

3b) Le référenceur vérifie-t-il que l’annuaire n’est pas pénalisé ?

Systématiquement, avant toute soumission, le référenceur doit vérifier l’annuaire.

Cela étant, en théorie, ils peuvent être pénalisés 2 jours après la vérification. La pénalisation des annuaires est assez rare. Une vérification au moment de la soumission est normalement suffisante.

Les annuaires sont rarement touchés durablement par Google. Le plus souvent, les annuaires ne l’ont même jamais été. Ils mettent tout en œuvre pour rester dans les bonnes grâces de Google.

D’autres plateformes, par contre, sont très exposées aux sanctions. Les CP par exemple ont moins la côte auprès de Google. Il s’en méfie.

Les annuaires sont naturels. Ils existent depuis que le web existe.

3c) Les référenceurs utilisent-ils des annuaires généralistes ou thématiques ?

Les deux. Les premiers liens, par habitude, sont faits plutôt sur les annuaires généralistes. La raison est simple : statistiquement, les fiches sont validées plus rapidement.

Dans certains domaines, il n’y a pas d’annuaire thématique.

Un mix entre annuaires thématiques et généralistes est souhaitable dans le temps.

3d) Un annuaire référencement ne référence que la page d’accueil. Est-ce intéressant ?

Les annuaires sont choisis selon plusieurs critères. Ils doivent, notamment, permettre de soumettre des fiches longues. Ils doivent permettre de mettre des liens vers des pages profondes du site. Ceci est assez performant.

Cela permet de faire une vraie présentation de votre site. Les liens sont le plus souvent placés dans le rédactionnel de la fiche. C’est bien.

Donc, non, les annuaires ne référencent pas que la page d’accueil.

3e) Une fiche d’annuaire a-t-elle intérêt à recevoir elle-même des liens ?

Oui, mais il faut vraiment être léger !

Exemple : Vous faites 10 fiches d’annuaires. Vous mettez ensuite 10 000 liens vers chacune de vos fiches. Quand l’annuairiste s’en rend compte, il retire votre fiche.

En effet, il ne veut pas être pénalisé par Google. Cette technique vous apporte beaucoup de jus sur une courte période. Ensuite, la fiche est retirée de l’annuaire. Les liens pointant vers cette fiche ne servent plus à rien. La fiche non plus. Aux yeux de Google, vous perdez des votes. Pire, vous êtes désavoué.

Cette technique est nommée blast. Elle a fortement été utilisée sur les sites de CP. Devant les nombreux abus, Google a décidé de sévir avec Google Penguin. Ainsi, nombre de ces sites de CP ont été mis en sandBox.

Les plateformes qui vous référencent n’ont pas à servir de fusibles. Les personnes qui gèrent ces sites le font sur leur temps libre. Gérer une plate-forme d’annuaire ou de CP prend du temps. Vous devez respecter le travail fait par les personnes qui possèdent ces plateformes.

3f) Un annuaire de qualité a-t-il forcément un beau look ?

Google n’est pas un être humain, mais un robot. Il est totalement insensible à la beauté.

La beauté d’une plateforme qui vous référence peut influer sur son succès. Si l’annuaire a du succès, il peut vous apporter plus de visites. Ces visites sont alors un signal positif pour Google.

Les annuaires vont vers des interfaces légères, car Google affirme qu’il aime les sites rapides.

3g) Si l’annuaire a beaucoup de publicité, est-ce gênant ?

Ce n’est pas très bon en général. C’est ennuyeux si la publicité est placée sur le haut de la page. C’est aussi un cauchemar pour l’utilisateur si les publicités sont envahissantes.

En outre, selon les annuaires, certaines publicités peuvent vous faire un peu honte. Imaginez : vous avez une boutique en ligne d’objets de collection, vous faites réaliser un referencement e-commerce, et, suite à cela, un visiteur vous découvre grâce un annuaire où figurent des publicités très chaudes… quelle image !

De ce fait, c’est un des critères du référencement : le référenceur ou la société de référencement doit surveiller la qualité des supports où il vous référence.

3h) J’aimerais faire une campagne de NetLinking rapide, sur un temps court. Est-ce possible ?

Un vrai professionnel fait les soumissions sous le contrôle de sa raison. Il adapte sa stratégie en fonction des réactions de Google.

Il vaut mieux partir en douceur. Ensuite, le référenceur augmente graduellement ses actions. Le référenceur, l’expert SEO (!) ne doivent pas faire quoi que ce soit de façon massive. Le SEO nécessite de la raison.

Donc, il faut oublier les actions commando… référencer son site nécessite stratégie et prudence !

3i) Quelle est l’influence du PageRank (PR) dans le choix d’un référencement annuaire ?

Tous les sites démarrent un jour avec un PR de 0. C’est normal. Ensuite, avec le temps et avec les liens, le PR s’améliore.

Les nouveautés d’un annuaire sont sur sa page d’accueil sur une durée limitée. Votre fiche n’est donc pas longtemps sur la page d’accueil. Le PR d’un annuaire n’est pas le PR de votre fiche. Votre fiche a souvent une PR de 0 pendant longtemps. Après quelques années, elle peut toutefois atteindre de belles valeurs.

Le PR de la fiche est non limité par le PR du domaine. Vous pouvez avoir une fiche qui a un PR supérieur à l’accueil.

Il faut, de toute façon, faire les choses naturellement. Évitez de vous prendre la tête avec le PR. Le PR affiché n’a que peu d’intérêt…

3j) Il paraît qu’il y a deux types d’annuaires ? Qu’en est-il vraiment ?

Les annuaires de qualité apportent un avantage déterminant à votre référencement. Pourquoi ? Parce que ces annuaires acceptent de vous transmettre une partie de leur notoriété.

Mais le référenceur doit les choisir avec soin. Il faut en premier lieu que l’annuaire soit un minimum pérenne. L’annuaire doit fournir des liens en dur, en dofollow. De plus, les fiches ne doivent pas changer continuellement d’adresse.

La condition minimale est le lien en dur.

Ainsi, certains sites d’affiliation n’apportent rien à votre référencement dans Google. Il vous envoie des visiteurs et vous fait payer pour cela.

Les sites d’affiliation, c’est juste de la publicité.

3k) Puis-je mettre ce que je veux dans les fiches d’annuaire avec juste un lien vers mon site ?

Vous avez peut-être essayé de faire quelques fiches dans les annuaires. Cela n’a rien donné. C’est normal.

Choisir les bons annuaires ne suffit pas. Il faut aussi faire un rédactionnel qui soit « cossu » et « unique ». Ce dernier doit contenir vos mots-clés, présenter votre activité, etc. C’est une rédaction SEO spécifique pour chaque fiche réalisée par un rédacteur web SEO.

Si vos mots-clés sont absents de vos fiches, c’est inutile. Comment voulez-vous que Google puisse juger de la pertinence des liens ? Il faut faire le pont entre les mots-clés des fiches et votre site.
Sans un rédactionnel SEO, Google ne fait pas de lien sémantique.

3l) Après soumission dans un annuaire de qualité, l’inscription est-elle garantie ?

Non. Une soumission n’est pas une acceptation d’office.
Les annuaires ne doivent pas appartenir à votre référenceur ni à votre consultant SEO. Les annuairistes sont libres d’accepter ou de refuser un site.

Une soumission indique à l’annuairiste que vous aimeriez être dans son annuaire. Celui-ci regarde votre site.
Ensuite, il va :

  • soit approuver votre site,
  • soit refuser votre site,
  • soit le bannir.

Si votre site est accepté, il apparaît alors dans l’annuaire.
Il y a davantage de problèmes de lenteur d’acceptation que de refus.

Certains annuairistes examinent rapidement les soumissions. L’examen dure quelques minutes à quelques heures. D’autres mettent un peu plus de temps. Il faut compter alors quelques jours. Certains sont très « lents », de quelques semaines à quelques mois.
En général, vous recevez une notification d’acceptation ou de refus. Il arrive parfois que le refus ne vous soit pas notifié.

En pratique, le respect des règles de soumission est une priorité pour le référenceur. Le texte soumis est un contenu unique non dupliqué. Il doit être vérifié avec Copyscape avant la soumission.

Le respect de ces règles vous permet d’espérer une réponse favorable de l’annuaire.

3m) Inscription automatique et referencement annuaire ?

Cette technique est déconseillée. Elle est souvent considérée comme du spam par Google.

En effet, il faut faire très attention aux offres trop alléchantes. Certaines vous proposent d’être inscrit dans des milliers d’annuaires. Ces offres sont une duperie.

C’est, au mieux, sans influence sur votre positionnement Google.
C’est, au pire, une désindexation de votre site par Google.

3n) Existe-t-il d’autres sources de NetLinking que les annuaires ?

Oui, bien sûr.

  • digg-like
  • sites de buzz
  • forums
  • plateformes de CP (à choisir avec prudence et seulement si elles ont un réel trafic)
  • blogs (voir : faire connaitre son blog)
  • etc.

Ces sources constituent une deuxième étape de netlinking et non la première. Elles viennent en appui pour renforcer l’action des annuaires.

4) La mission du référenceur White-Hat SEO : rédaction de fiches et inscription dans les annuaires

  • La plupart des fiches comprennent de 1000 à 3000 caractères.
  • Les fiches bénéficient d’une optimisation SEO.
  • Les fiches sont uniques et sont vérifiées, avant soumission, sur Copyscape.
  • Les fiches sont soumises à des annuaires de qualité.
  • Quand l’annuaire le permet, les mots-clés sont mis en évidence.
  • Les soumissions sont faites manuellement.

Cette approche est saine et fonctionne très bien. N’hésitez pas à demander un devis référencement.