Cours 4 de sémantique SEO : Les clés pour interpréter un metamot

L’interprétation des metamots est un sujet passionnant.

Par exemple, les lexies déterminantes donnent beaucoup d’informations sur la précision d’une requête.

Par ailleurs, une requête convertira d’autant plus que le trafic a pu être qualifié par l’ami Google.

Un metamot est un signal qui donne une grille de lecture de votre requête.

Nous allons voir cela plus en détail, sans aller jusqu’à faire des maths sur les valeurs d’attirance, sinon, nous ne serions pas sortis d’affaire !

1) Que regarder en premier dans un metamot ?

Les lexies déterminantes.

2) Que sont donc ces lexies déterminantes ?

Ces lexies sont des “sous-entendus”.
Ces lexies sont précieuses car, en les plaçant toutes, vous répondez à tous les sous-entendus possibles que peut avoir le moteur de recherche par rapport à votre requête.
La conséquence de l’importance de ces lexies fait qu’il faut impérativement que la page que vous voulez rédiger puisse aborder ces lexies déterminantes de façon naturelle, sans faire de gymnastique particulière.

3) Que faut-il regarder d’autre au niveau des lexies déterminantes ?

Leur nombre. En effet, plus la quantité de lexies déterminantes est élevée, plus votre capacité à satisfaire l’internaute sera potentiellement élevée.
Cela suppose quand même que, dans votre page, vous pouvez toutes les aborder naturellement…
Par ailleurs, plus il y a de lexies déterminantes, moins il y a de chance de trouver des pages sur le web qui les utilisent simultanément.
Vous pouvez donc avoir LA page croustillante.

4) Quels sont les autres points à regarder ?

Le nombre de lexies qu’il y a au total. Normalement, il doit y en avoir 15.
S’il en a moins, c’est que le moteur est en manque d’information.
C’est un peu une cause perdue dans ce cas…

5) Quand un metamot contient des lexies que je ne peux pas utiliser, dois-je en conclure que le logiciel s’est trompé ?

Normalement non.
Du coup, si cela arrive, vous pouvez penser que la requête a plusieurs sens.
Un masquage sémantique en est souvent la cause.
Mais vous pouvez avoir aussi des cas où Google a été obligé d’assembler plusieurs requêtes pour pouvoir vous répondre.

6) Quelques lectures sur des exemples concrets

Metamot “Hôtel Bretagne bord de mer”




Côté lexies déterminantes, il semble que les gens ne veulent pas rester plus d’un week-end en “Hôtel Bretagne bord de mer”, sinon 4 lexies déterminantes, c’est un peu limite, mais pourquoi pas.
Par contre, pas sûr que Brest soit en bord de mer…
Un peu trop de contradictions, mais cela dépendra peut-être de votre page.

Metamot “Hôtel Bretagne avec piscine”




L’ensemble des lexies semblent coller entre elles, mais le niveau d’incertitude est quand même élevé quand vous avez une seule lexie déterminante…
C’est très hasardeux…

Metamot “Hôtel Bretagne”




2 lexies déterminantes, c’est imprécis…
Adapté peut-être si vous avez plusieurs hôtels-restaurants en Bretagne et que vous en parlez sur la page de ce metamot.
Mais si vous n’avez rien à Perros Guirrec et au Mont-Saint-Michel, ou bien que vous ne pouvez pas en parler, oubliez !


Changeons de thématique

Metamot “Protéines aliments” et Metamot “Protéines végétales”





Là, c’est assez joli, lexies déterminantes en bonne quantité et cohérentes entre elles.
Les autres lexies sont bien aussi.
Si vous vendez des pois chiches, vous pouvez foncer !

Metamot “Protéines musculation”




Là vous avez un type particulier de protéines (Whey protéines).
Pour le reste seulement 3 lexies déterminantes mais on reste dans le scope même avec les autres lexies.

Metamot “Quelles sont les protéines végétales”




Il faut le reconnaître, Google comprend de mieux en mieux les questions !

Metamot “Assurance Habitation”



Les requêtes à fort volume de recherche, mais qui sont assez explicites, ne lui posent pas vraiment de souci non plus !

7) Conclusion

Les metamots ne sont pas des sacs de mots, c’est bien toute la différence.
Un metamot est un signal, une entité cohérente représentant l’idée que se fait Google d’une requête…

Toutefois, viser systématiquement des metamots avec plus de 50% de lexies déterminantes est presque mission impossible (cela n’arrive que sur les questions bien formulées et sur quelques rares requêtes).

En lisant les lexies, vous devez arriver à comprendre où vous mettez les pieds et éviter les pièges.


Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire