Comment se servir des metamots en SaaS

Après moultes demandes, j’ai bloqué plusieurs jours pour pouvoir rédiger ce billet….
L’écran « Maillage Interne » a été particulièrement soigné…

Précision : nous n’aborderons pas la stratégie dans ce billet, mais tout ce qui est fonctionnel.

Le cas échéant, profitez des commentaires de ce billet pour pointer les points qui seraient peut-être mal expliqués.


Les metamots, préalables

1) Cette documentation a pour objectif d’expliquer le fonctionnement du service « metamots en SaaS » sur cocon.se.

L’interface utilisateur considérée ici est celle de la langue française.
Cette interface pourrait avoir évolué au moment de la consultation de la documentation que vous lisez en ce moment. Nous vous invitons à consulter la dernière version de la documentation.

2) Rappels :

Expression :
Expression-clé définissant le mieux votre page pour un internaute qui la recherche sur un moteur de recherche sans connaitre auparavant votre page.

Metamot :
Ensemble de lexies composant l’empreinte la plus adaptée à la requête précédente. Une expression « engendre » son metamot. Par conséquent, 1 expression = 1 metamot.

Lexie :
Unité sémantique faisant partie d’un metamot. Un metamot est composé d’une ou plusieurs lexies, le plus souvent une vingtaine. Chaque lexie a un rôle précis dans le metamot et ne doit pas être vue comme possiblement séparée des autres.

3) La page « Présentation » vous donne un peu de lecture sur le sujet des metamots ainsi que quelques liens. Elle est ici :
https://self.cocon.se/index.php?action=mm_about

Tarifs et fonctionnalités

URL : https://self.cocon.se/index.php?action=mm_tarifs

1) Les packs (nous allons faire évoluer prochainement ce qui se trouve ci-dessous pour une meilleure souplesse d’utilisation)

3 Packs sont proposés dans plusieurs tailles possibles :

– Pack MM Lite
Disponible pour 20 expressions.
Ce pack est idéal pour débuter et voir comment le système fonctionne sans se ruiner.

– Pack MM Classic
Disponible en 50, 100, 150, 200 et 300 expressions

– Pack MM Plus
Disponible en 50, 100, 150, 200 et 300 expressions

Remarque : Un pack est utilisable en une seule fois. Lors de l’utilisation de votre pack, que vous saisissiez le nombre d’expressions contenues dans le pack ou moins, le pack est considéré utilisé dans son entier. Vous ne pourrez pas calculer plus tard par ce même pack d’autres expressions.

2) Les fonctionnalités

A) Choix Langue/Pays

Metamots langue française
à choisir parmi 34 régions/pays « FR »
Les calculs sont faits spécifiquement pour chaque région/pays

Ou Metamots langue anglaise
à choisir parmi 103 régions/pays « EN »
Les calculs sont faits spécifiquement pour chaque région/pays

Chaque analyse nécessite d’intégrer non seulement la dimension « langue », mais aussi la dimension « pays visé ». En effet, les habitudes linguistiques varient d’un pays/région du monde à l’autre, mais aussi les habitudes de consommation et la façon d’en parler.

Lorsque vous commandez un pack, les metamots seront donc spécifiques au couple {langue, régions}.

Il peut être intéressant d’ailleurs de comparer le même groupe d’expressions entre plusieurs pays partageant la même langue. Vous pouvez, par exemple, voir comment vos produits et marques rayonnent hors de vos frontières.

B) Parfum de la concurrence

Parfum des résultats qui vous sont concurrents sur chaque expression-clé

Chaque expression-clé a son environnement dans les résultats de recherche.

Une « concurrence » documentaire composée de Wikipédia et de PDF n’a aucun rapport avec un environnement rempli de publicité, d’images et de gadgets en tous genres.

Loin de devoir vous effrayer, vous devez surtout y voir des opportunités.

Si vous avez des images dans les résultats de recherche, pourquoi ne pas tenter d’y mettre une des vôtres ?

C) Graphe interactif

Graphe interactif dans les metamots
Analyse des contenus de votre thématique

En une seule visu, vous pouvez voir l’ensemble des « transports » de lexies possibles entre les metamots… à découvrir et à manipuler 😉

D) Analyse des titres

Analyse des titres des pages de votre thématique

Les metamots sont les ingrédients du titre d’une page et de son contenu textuel.

Ce qui est analysé :
Seul le contenu textuel visible à l’internaute est considéré.
Sont ignorés les balises « alt » et autres éléments cachés aux yeux de l’internaute.
Quand c’est possible, nous essayons de supprimer également les menus, footer, etc.

Les résultats :
L’analyse qui est réalisée est alors basée sur l’écart qui sépare votre page d’avec une page idéale sur son metamot.

E) Nombre d’expressions-clé à analyser

Nombre d’expressions-clé dont vous voulez les metamots

Une page = une expression-clé = un metamot
Vous choisissez la quantité qui vous convient, dans la limite du pack choisi.

ATTENTION :
Note : calcul en un seul lot

Les packs sont calculés en 1 seule passe. Vous ne pouvez pas en faire une partie aujourd’hui, une partie plus tard.

Par exemple, si vous choisissez un pack de 20 expressions, vous pourrez saisir jusqu’à 20 expressions. Toutefois, si vous en saisissez moins que 20, le pack complet est quand même utilisé.

F) Rôle d’une lexie

Importance et rôle de chaque lexie de chaque metamot

Il existe 3 types de lexies dans un metamot :

– les récurrentes : elles sont indispensables, mais non suffisantes,

– les déterminantes : moins courantes et pouvant être dans une même page, elles caractérisent la qualité de votre page une fois optimisée pour les metamots,

– les autres : moins importantes, elles peuvent ajouter un zeste de qualité à vos pages, mais il ne faut pas chercher à toutes les mettre.

G) Top10

Évaluation du Top10 de chaque expression-clé (adéquation par rapport aux metamots) vs Évaluation de la qualité de vos pages sur leur expression-clé (adéquation par rapport aux metamots)

Tout est concurrentiel : Comment sont vos concurrents ? Comment sont vos pages ?

Les comparer peuvent vous indiquer la marge de progrès que vous avez au niveau de votre contenu.

H) Vos URL

Nombre d’URL personnelles maximum

Cette fonctionnalité vous permet, en donnant l’URL des pages de VOTRE site correspondant à vos expressions-clés, de vérifier l’optimisation-metamots que vous avez réalisée dessus.

Vous ne pourrez pas changer les URL en permanence.

Notez que si votre page est bien désignée en HTML, il doit être possible d’extraire son contenu sans les menus et autres parties de l’environnement de celle-ci.

Si la taille de ce contenu extrait est suffisante, c’est lui qui sera analysé. Dans les autres cas, c’est la page entière qui sera analysée.

I) Préconisations d’optimisation

Préconisations d’optimisation de vos pages sur leur expression-clé (adéquation par rapport aux metamots)

Tant sur les pages existantes que sur des pages qui n’existent pas encore, cette fonctionnalité vous permet d’avoir le nombre de « répétitions » de chaque lexie, sachant que c’est de toute façon très doux.

Si une page n’existe pas, vous avez des simulations pour différentes tailles de texte… plus besoin de sortir la calculatrice !

J) Maillage sémantique

Maillage sémantique

La principale vertu des metamots est de réaliser un maillage sémantique quasi parfait. Vous pourrez, en quelques clics, réaliser un maillage interne basé sur la sémantique.

K) Cocons automatiques

Cocons automatiques (simple et multitete) avec arborescences HTML

Vous pouvez aussi mailler votre contenu afin qu’une ou plusieurs pages particulières soient rendues plus visibles. En quelques clics, vous pouvez réaliser l’arborescence du meilleur cocon possible avec vos metamots.

Vous aurez, en outre, un ensemble de pages HTML où les liens sont déjà faits, pages qui n’attendent plus que vos textes. Vous ne serez plus perdus avec vos liens de cocons.

De plus, vous disposez aussi d’un PDF avec les lexies à placer dans l’environnement proche des liens internes.

L) Conservation des calculs

Conservation des données de calcul durant 3 mois
(permet l’optimisation de textes une fois le metamot calculé)

Les données de vos pages peuvent être conservées durant 3 mois. Ceci vous permet, par exemple, d’optimiser les pages a posteriori.

Calculer des metamots

URL : https://self.cocon.se/index.php?action=mm_new

Pour pouvoir calculer des metamots, il faut que vous choisissiez un des packs que vous avez achetés. L’achat de pack est donc un préalable.

Lors de ce calcul, vous devrez lui donner un nom, « parlant » de préférence.

En effet, ce nom vous permettra de retrouver le calcul issu de votre pack. Il est donc indispensable de penser au futur où vous n’aurez peut-être pas en mémoire ce que vous aviez demandé…Éviter donc d’appeler votre calcul « toto » ou « Pack 01 »…

Choisissez votre langue cible et aussi la région du monde que vous ciblez.
Il existe beaucoup de combinaisons possibles, faites-y attention.

Entrez une expression par ligne. Vous pouvez aussi y placer des couples {expression-clé, URL}. Pour ce faire, chaque ligne doit être saisie ainsi :
expression TABULATION URL absolue de la page

Les écrans suivants ces premières étapes sont si évidents que l’on ne vous fera pas l’injure de vous les expliquer…

Note : une fois votre demande validée, les calculs se font en tâche de fond. Vous pouvez donc quitter votre navigateur et revenir plus tard.

Mes metamots et metamots de démo

URL : https://self.cocon.se/index.php?action=mm_list

Cette page est une entrée qui en comprend plusieurs autres.

Vous avez votre tableau de bord général :

  • le nombre de metamots en cours de calcul
  • le nombre de packs que vous avez en réserve
  • l’espace disque occupé (à titre d’information)
  • un raccourci pour calculer de nouveaux packs

Note : certains des packs ici sont des démos et ne sont pas modifiables.

  • Le numéro du job est un identifiant unique et sert de numéro de référence.
  • L’état précise si le calcul est toujours en cours ou si celui-ci est terminé. (Les metamots ne sont bien sûr disponibles que si leurs calculs sont terminés.)
  • Le titre est celui que vous avez précisé lors de votre demande de calcul. Il n’est pas modifiable.
  • La date de commande est la date à laquelle vous avez demandé le calcul.
  • Les autres informations sont évidentes.

Note : L’action de suppression d’un calcul est définitive, réfléchissez bien avant de procéder à celle-ci.

Pour consulter un calcul, cliquez sur son titre. Vous arriverez alors sur un résumé vous donnant accès aux diverses informations disponibles.

Résumé du calcul

url : https://self.cocon.se/index.php?action=mm_view&job_id= {job}

Cette page d’entrée vous donne déjà quelques informations sur le résultat.

Le parfum

À partir de la vue « Résumé », vous pouvez cliquer sur la vue « Parfum » pour voir le détail de cette dernière.

Vous pouvez aussi aller à cette vue en cliquant sur « Parfum » dans le menu de gauche.

Le « Parfum » vous permet d’appréhender l’environnement concurrentiel sur chaque expression.

Un environnement très documentaire, par exemple, donne à réfléchir sur la stratégie de contenu à avoir pour la page devant répondre sur l’expression. De même, si des photos sont présentes, une bonne idée serait de songer à en proposer aussi.

Le parfum doit donc vous inspirer pour être à armes au minimum égales avec votre concurrence, expression par expression.

Le potentiel

À partir de la vue « Résumé », vous pouvez accéder à cette vue « Potentiel » pour voir le détail de celle-ci.

Vous pouvez aussi aller à cette vue en cliquant sur « Potentiel » dans le menu de gauche

Le potentiel mesure le « charme » maximum d’un metamot. Chaque metamot a donc un pouvoir plus ou moins important en lui-même. Il s’agit vraiment du potentiel de « charme » intrinsèque du metamot, pas celui du metamot par rapport à votre concurrence.

Dans le cas d’un déploiement progressif des metamots sur votre site, vous pouvez vous aider des potentiels pour choisir les contenus à améliorer en premier.

Sur l’histogramme, vous avez une vue rapide sur le potentiel de chaque metamot de votre pack.
En passant la souris sur les barres verticales, vous pouvez savoir quel metamot se cache derrière chacune des barres de l’histogramme.

Puis vous avez tous les metamots sous forme de liste avec deux indications :

  • le potentiel proprement dit,
  • le nombre (constaté) de mots de votre environnement concurrentiel éligible sur un axe sémantique.

Les simulations

À partir de la vue « Résumé », vous accédez à cette vue « Simulations » pour en voir le détail.

Vous pouvez aussi aller à cette vue en cliquant sur « Simulations » dans le menu de gauche.

Les simulations vous aident à convenablement doser facilement l’usage des metamots dans les contenus de vos pages.

Dans la colonne de gauche, sélectionnez simplement un des metamots, choisissez la taille du texte pressenti. La liste des lexies apparaîtra dans la colonne de droite avec le dosage préconisé.

Vous pouvez aussi exporter tous les metamots en PDF en une seule opération : cliquez pour cela sur le bouton en haut à droite « PDF 1000 » (1000 étant la quantité choisie dans cet exemple).

Les optimisations

À partir de la vue « Résumé », vous pouvez accédez à cette vue « Optimisations » pour en voir le détail.

Vous pouvez aussi aller à cette vue en cliquant sur « Optimisations » dans le menu de gauche.

Cette vue vous permet de mesurer vos pages actuelles par rapport à votre concurrence.

L’optimisation du Title est toutefois donnée à titre indicatif puisqu’en 60 caractères, il est très difficile d’être à 100 %.

Vous pouvez toutefois améliorer très sensiblement votre contenu.

Une fois terminées vos optimisations dans vos pages, vous pouvez actualiser cette analyse avec le bouton « Actualiser l’analyse des Urls ».

Note : Si vous répétez trop de fois les expressions, votre score descendra. Il faut donc viser juste.

Vous pouvez exporter au format PDF l’ensemble des couples {metamots, URL} en cliquant sur le bouton PDF.

En cliquant sur « optimisation en direct », vous accédez à cet écran :


Vous pouvez, alors, choisir la page que vous voulez optimiser en cliquant dans le lien correspondant dans la liste.

Si vous avez déjà travaillé un des textes, le pourcentage de son optimisation apparaît dans les colonnes de droite. Vous pouvez donc vous comparer au top10.


En cliquant sur une des lignes ou sur l’icone « écriture », vous avez accès à l’écran suivant :


Dans la zone du haut, vous pouvez améliorer votre balise « TITLE ». Ne perdez pas de vue que vous ne pourrez sans doute pas l’optimiser à 100 % car vous ne disposez que de 65 caractères si vous voulez être efficace dans les moteurs de recherche.

Le calcul sera mis à jour avec le bouton « Sauver et calculer » en haut à droite de cette zone.


De même, vous pouvez optimiser votre texte sans que celui-ci ait besoin de se trouver sur votre site…


Note : Dans cette copie d’écran, le texte a été volontairement masqué.

À droite du champ de saisie, vous disposez des informations vous permettant de réaliser l’optimisation metamot de votre texte. Pour mettre à jour le calcul, appuyez sur le bouton « Sauver et calculer ».

Note : Une bonne rédaction sur le web nécessite des phrases de moins de 15 mots. Pensez-y ! C’est aussi une façon de juger un bon rédacteur 😉

La vue d’ensemble



À partir de la vue « Résumé », vous pouvez accéder à la « Vue d’ensemble » en cliquant sur détail (!).
 
Outre une visu globale et une liste interactives, vous pouvez visualiser le voyage des lexies dans l’ensemble des metamots.
 
Vous avez aussi accès à la liste de toutes les lexies qui se trouvent dans l’ensemble de votre pack. Cette liste est notamment utile pour concevoir des cocons sémantiques.
 


Les détails des metamots

À partir de la vue « Résumé », vous pouvez accéder à cette vue en choisissant le metamot que vous voulez analyser pour en voir le détail.

Chaque metamot est spécifique. Il est composé d’un ensemble de lexies qui sont attirées de façon différente vers l’expression.

Les lexies sont de trois types :

  • les mots déterminants, les indispensables, mais non suffisants,
  • les mots déterminants, caractérisant la qualité de votre sujet,
  • les mots autres, ce sont les autres 😉

Vous pouvez télécharger les données grâce à l’icône avec le nuage.

Maillage sémantique

Vous pouvez aller à cette vue en cliquant sur « Maillage sémantique » dans le menu de gauche.

Les metamots permettent non seulement de calibrer une page par rapport à son expression-clé, mais permettent surtout d’assurer un glissement sémantique à la fois logique pour l’internaute et à la fois pour les moteurs de recherche.

Pour mieux expliquer cette vue et comment vous en servir, nous allons la découper en 7 zones :

Zone 1 : réaliser un maillage

zone 2 : réaliser un ou plusieurs cocons sémantiques

zone 3 : permet l’export des résultats actuels sous divers formats

zone 4 : elle permet de choisir :
soit les pages sources de liens dans le cas d’un maillage sémantique
soit les pages cibles de cocons sémantiques

zone 5 : utilisée uniquement pour le maillage, cette zone permet de choisir les pages visées par les pages de la zone 4

zone 6 : zone d’informations sur les lexies communes entre la page actuellement sélectionnée en zone 4 et celle actuellement sélectionnée en zone 5

zone 7 : zone de visualisation du maillage ou des cocons sémantiques

Vous devez donc choisir entre : « réaliser un maillage interne » et « faire un ou plusieurs cocons ».

Pour calculer un maillage, la zone 2 ne sera pas utilisée.
Pour calculer des cocons, les zones 1 et 5 ne seront pas utilisées.

Nous allons dérouler chacune des 3 procédures suivantes :

  • Calculer un maillage interne.
  • Calculer un cocon sémantique.
  • Calculer plusieurs cocons (cocon multitête).

Les metamots non utilisables pour du maillage ou cocons ne sont pas listés.

Calculer un maillage interne

Il y a trois façons de faire : soit tout faire manuellement (!), soit utiliser les outils automatiques, soit commencer avec les outils automatiques et finir manuellement.

« All In »

Choisissez un des metamots sources en zone 4.

Cliquez alors sur « All in ».

Cette action vous permet de faire recevoir à la page « source » sélectionnée tous les liens entrants possibles. Seuls les metamots compatibles sont utilisés.

Résultat après spatialisation

Vous pouvez répéter cette opération sur plusieurs metamots de la zone 4 :

Résultat après spatialisation

« Liens forts »

Cette opération ne nécessite pas de sélection dans la zone 4, car elle agit sur l’ensemble des metamots. Donc, en 1 clic, vous réalisez tous les liens forts possibles !

Cliquez sur « Liens forts », les pages en très forte affinité se retrouvent liées ensemble, les autres pages sont isolées.

Résultat après spatialisation

« Liens moyens »

En cliquant sur « Liens moyens », tous les liens de force moyenne entre les pages compatibles sont calculés. Cette étape peut être faite à tous moments, même après avoir ajouté tous les liens forts.

Cliquez sur « Liens moyens ».

Résultat après spatialisation

Maillage manuel

Cliquez sur un des metamots de la zone 4.

La zone 5 se met à jour et vous présente les metamots vers lesquels vous pouvez faire un lien.
Les metamots non affines ne sont pas affichés.
La force de liaison est indiquée dans la colonne « power ».
Cliquez sur la coche des metamots de la zone 5 choisis.

Les puces grises sont mises à jour avec le nombre de liens entrants et sortants de chaque metamot.

Un metamot étant sélectionné en zone 4 et un autre en zone 5, la zone 6 se met à jour avec les lexies qui peuvent être utiliser pour contextualiser le lien qui les relie.

 Les options : 

« Réciproques », en manuel, permet de créer le lien retour chaque fois que vous créez un lien.
Cette option ne modifie pas les liens déjà créés.

« Max Out » et « Max In » : vous pouvez limiter ici le nombre de liens entrants et sortants des metamots. Particulièrement utiles en maillage automatique.

 Export des données de maillage : 

« Sauvegarder » votre travail, puis cliquez sur « PDF choisis », toutes les données nécessaires au maillage sont rassemblées dans un PDF. Vous disposez notamment des lexies permettant de glisser entre les metamots, donc, entre vos pages.

Calculer un cocon sémantique

Créer un cocon sémantique est très simple. Choisissez le metamot cible dans la liste de la zone 4 puis cliquez sur « cocon automatique ».

Votre cocon est prêt :

Résultat après spatialisation


Un survol au dessus d’une bulle montre l’expression du metamot en surimpression.

Les bulles de la visu sont également cliquables et permettent de sélectionner le metamot dans la liste de la zone 4.

Vous pouvez récupérer le PDF avec les metamots élus par le logiciel (après avoir « sauvegarder », bien entendu).

Une nouvelle option est utilisable dans le cas des cocons : « Zip cocon ».
Vous récupèrerez un zip de votre cocon sous forme d’un ensemble de pages HTML, une page HTML par metamot avec les liens du maillage déjà implémentés [sous forme de liens relatifs]. Il vous restera toutefois à y mettre votre texte…

Calculer plusieurs cocons [cocon multitête]
En premier lieu, cliquez sur « Multi-tête ».

La zone 4 se met à jour en faisant apparaître des coches devant chaque metamot.

Choisissez les metamots que vous voulez cibler en les cochant.

Puis descendez la liste jusqu’en bas et cliquez sur « Calculer le cocon ».

Les cocons sont calculés :

Résultat après spatialisation

Les options des cocons sémantiques « classiques » et « multitête » :

« Width » est une demande faite à l’algorithme de préférer un nombre plus ou moins important de pages-sœurs. « Depth » joue le même rôle pour le nombre de niveaux.


Quatre algorithmes différents sont proposés. Chacun d’entre eux produira des résultats souvent différents.

Les 4 algos cherchent à proposer des résultats différents selon les metamots du lot en cours.

Il y a 4 rôles possibles à distribuer:
Rôle 1 : chercher à gon er une unique page cible.
Rôle 2 : chercher à gon er aussi plusieurs pages proches de la page cible.
Rôle 3 : chercher à utiliser le plus possible de metamots.
Rôle 4 : Rôle 1 + Rôle 3

Mais, selon le lot de metamots, c’est Hyperion par exemple qui va remplir le rôle 1, sur d’autres, ce sera Japet, etc.

Cela permet de choisir celui qui vous plaît le mieux. Après avoir enregistré les résultats des calculs, il est possible d’exporter chacun de ceux-ci pour les étudier ensuite à tête reposée, avec le PDF ou avec le HTML généré.

La zone 7 : visualisation du maillage et cocons sémantiques

Après le calcul de cocon sémantique, ou après le calcul d’un maillage, les metamots sont disposés ainsi dans la zone 7.

Des outils, en haut à gauche de la zone 7, vous permettent d’agencer les résultats de façon différente.

De gauche à droite :

  • réinitialiser l’échelle pour pouvoir tout visualiser,
  • spatialisation,
  • empêcher le recouvrement,
  • montrer les expressions des metamots.

Pour obtenir les vues des exemples précédents, cliquez sur l’engrenage [spatialisation], puis cliquez une deuxième fois dessus dès que la disposition vous convient. Enfin, cliquez sur le « non-recouvrement ».


 
NOTE : N’oubliez pas que vous avez la possibilité de récupérer le HTML des cocons…

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (13)

  • Avatar

    Valentin

    |

    Bon Christian, c’est quoi ce boulot ?! J’ai pu tout lire d’une traite et pour quel résultat ? 0 problème de compréhension, 0 aspirine… franchement il y a du relâchement sur ce blog dernièrement !
    Si tu ajoutes une option “recherche d’expression” à l’achat du pack j’ai l’impression que même ma nièce d’un an réussira à construire des cocons corrects 🙂

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      je sais, ce blog devient n’importe quoi… 😉

      Reply

  • Avatar

    Thomas Cubel

    |

    Hello,

    Il y a des images, c’est clair et c’est complet ! Je vais m’atteler à lire le tout en détail pendant ma pause déjeuner 😉
    Merci mon cher pour ce taff, on va pouvoir faire des belles choses 😉

    Reply

  • Avatar

    Christophe Hilmoine

    |

    Salut Christian,
    Pour utiliser cet exemple de “18th century horses” ? Je connais peu de sites e-commerce dans le domaine, tu prends volontairement un exemple neutre peu concurrentiel ?

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Hello Christophe,
      Les exemples sont surtout choisis de telle sorte qu’ils ne puissent pas être réutilisés…
      Pour le cas de « Horses », c’est aussi un clin d’œil à GG qui aime bien les chevaux… (langage doublement codé)

      Reply

  • Avatar

    Stéphane Jambu

    |

    Bonjour Christian,

    Je vais avoir plusieurs questions, et pour ne pas faire un commentaire trop long et complexe, je vais les séparer en plusieurs commentaires.

    Première question sur “Calculer un cocon sémantique” :
    -> Peux tu nous en dire plus sur les 3 algorithmes proposés par l’outil.

    Non pas des secrets de fabrication, mais plutôt :
    – Les raisons qui t’on amené à choisir ces 3 là
    – Est ce qu’il en existe d’autres et compte tu en ajouter ?
    – Pourquoi avoir laissé les 3 dans l’outil et non pas en avoir choisi un seul ?
    – Si tu as laissé les 3 c’est probablement parce qu’ils ont chacun leur “utilité” / leur “efficacité dans tel ou tel cas” : peux tu nous en dire plus sur ce point ?

    Merci à toi

    Stéphane.

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Les algos cherchent à proposer des résultats différents selon les metamots du lot en cours.

      Il y a 3 rôles possibles actuellement :
      Rôle 1 : chercher à gonfler la page cible
      Rôle 2 : gonfler plusieurs pages proches de la page cible
      Rôle 3 : essayer de se montrer équitable et utiliser le plus possible de metamots

      Mais, selon le lot de metamots, c’est Hyperion par exemple qui va remplir le rôle 1, sur d’autres, ce sera Japet, etc.

      Cela te permet de choisir celui qui te plaît le mieux, sachant que, après avoir enregistré juste après les calculs, tu peux exporter chacun des résultats et les étudier ensuite à tête reposée, avec le PDF ou avec le HTML généré.

      Note : ce sera ajouté à la doc, donc, merci 😉

      Reply

      • Avatar

        Stéphane

        |

        D’accord, ce que je comprend :
        – En sortie de calcul, l’outil présente des résultats graphiques.
        – Dans ces graphiques, on peut comment sont gonflés les métamots/pages.
        – On peut donc choisir l’algo qui correspond le mieux en fonction des 3 objectifs évoqués ci-dessus.

        Reply

        • Avatar

          Christian Méline

          |

          Voilà.
          On peut faire un rool-over au dessus des “ronds” pour voir les mots, ils sont aussi double-cliquables ces “ronds” 😉

          Reply

  • Avatar

    Stéphane Jambu

    |

    Une question portant sur le “Maillage sémantique”

    – Quels sont selon toi les cas où il vaut mieux utiliser “All in” / “Lien forts” / “Liens moyens” ?

    – Formulé différemment : je suis un concepteur de cocons, et je tente de trouver le “meilleur” maillage possible dans l’outil. Je joue avec l’outil en faisant des simulations de maillage et en jouant avec ces 3 possibilités (“All in” / “Lien forts” / “Liens moyens”), quel est celui selon toi qui peut m’aider à choisir au final des 3 ?

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Je n’ai pas de réponse parfaite qui marcherait dans tous les cas…
      “All In” a un avantage : tu vois comment se clusterise ton lot sans chercher quelque chose de précis.

      Pour faire des cocons, il vaut mieux utiliser l’outil “cocon automatique” ou “cocon multitete” qui sont vraiment fait pour organiser un maillage d’ensemble “par propagation”.

      Note : cela ira plutôt dans la FAQ.

      Reply

  • Avatar

    Stéphane Jambu

    |

    J’ai une question portant sur le choix entre “Maillage sémantique” et “Cocon sémantique”.

    Comme tu le sais, je travaille actuellement sur des cocons sémantique pour mes clients en français et en anglais (pour le moment). J’ai donc tendance à ne choisir ici que “Cocon sémantique” … : )

    Que peut m’apporter le calcul d’un “simple” maillage sémantique ?

    Etant habitué aux cocons, à les mettre en place, et à observer leur efficacité, j’ai un peu de mal à comprendre l’intérêt du maillage “tout seul”. Peux tu m’éclairer sur ce point.

    Globalement, ne m’en veux pas si la réponse existe déjà dans tes nombreux posts sur ce blog. Tu sais comme moi qu’ils ne sont pas faciles à lire et retenir par coeur, et un nouvel éclairage ici ne peut que nous faire tous du bien.

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Un maillage sémantique sera peut-être davantage utilisé sur un site où les pages sont déjà en place.

      Un maillage sera réalisé aussi sur des pages qui ne sont pas des pages de conversion, et qui ne sont pas au service d’une autre page comme c’est le cas des cocons.

      Reply

Laisser un commentaire