Cocon sémantique pour sites ecommerce (et autres nouvelles pour 2017)

Nous débutons l’année 2017 avec plusieurs nouveautés et nouvelles.

La plus importante est, sans doute, que nous sommes en train de réaliser une VRAIE documentation détaillée, ainsi qu’une VRAIE méthode, par écrit, avec des exemples pratiques, ainsi que des articles portant sur des thèmes récurrents beaucoup demandés, comme la recherche des expressions pour un cocon sémantique.

En principe, le mois de janvier va être intense en lecture !

Nous allons essayer d’être très pédagogiques et un peu moins mystiques que d’habitude (ce n’est pas la SNCF, mais c’est possible 😉

Notez qu’à part la documentation de cocon.se/metamots, les autres billets seront transposables à d’autres services ou à du travail fait main par vos soins.

Mon idée n’est pas de transformer ce blog en articles de propagande pour nos services SaaS, même s’il est vrai que lesdits services ne sont qu’une mise en œuvre de ce que je préconise depuis des années et pour lesquels j’ai déjà eu l’occasion d’écrire ici même…

Passons aux nouveautés des metamots sur cocon.se

1) Génération des HTML d’arborescence pour les cocons

On a des splendides visus créées à la main par Sylvain chaque fois que vous demandez un cocon dans « maillage sémantique ». Étant très jaloux de son coup de crayon (!!), je me suis dit que de préfabriquer une arborescence, très moche, mais intégrable serait bien aussi.

On part de ce cocon dans cet exemple :
En générant ce cocon de x metamots, vous avez aussi en téléchargement x+1 pages HTML, avec juste dedans les liens réalisés pour vous avec l’emplacement indiqué (il vous faudra quand même faire les textes).
Ah oui, x+1 car il y a aussi la page « plan de cocon ».

Je pense que cela va être extrêmement facile pour vous de passer à la réalisation des cocons. Ce n’est pas WordPress-Only contrairement aux mindmaps que l’on faisait avant (cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de .mm plus tard), et on peut les mettre sur n’importe quel type de site.

Je vous ai mis ICI un cocon « nougat » dans ce format pour que vous voyez ce que cela donne. J’ai ajouté le PDF disponible sur la même page (après avoir enregistré le résultat), ainsi, je sais quelles lexies mettre à 15 mots des liens du maillage (essentiel si vous voulez que ça fonctionne au mieux). Toutefois, ne placer que 2 ou 3 lexies par lien, pas toutes (juste de quoi séduire) !!

2) Cocon multitête pour les e-commerces, mais pas que…

Oui multitête, c’est nouveau sans l’être.

Première utilisation d’un cocon multitete :

Je monte beaucoup de sites avec des multitêtes, particulièrement utiles pour les e-commerce. Par contre, je n’en ai jamais parlé ici. On se rattrape donc aujourd’hui !

L’idée est que l’on donne au logiciel vos catégories par exemple, on lui donne plein d’expressions tournant autour de votre univers et l’algorithme se débrouillera pour trouver quelles pages doivent aller dans quel cocon alimentant telle ou telle catégorie…

Donc, d’un tronc commun de metamots, le système vous fait plusieurs cocons en parallèle…

À tester, vous constaterez que c’est redoutable 🙂

Deuxième utilisation d’un cocon multitete :

Je me sers aussi des cocons multitêtes pour déterminer dans quelles catégories va tel ou tel produit si on veut jouer la carte de la sémantique. C’est opérationnel, vous pouvez faire vos premiers tests.

Troisième utilisation d’un cocon multitete :

Imaginons que vous ayez « raté » votre choix d’expressions-clés, et que, du coup, une grosse partie de vos metamots ne peuvent pas aller dans votre cocon. Rien n’interdit d’en faire une deuxième tête pour les metamots non utilisés.

Exemple :
Avec le même pack que précédemment, je vais faire un multitête sur « nougat » et autre chose. Je vois que « nougatine est hors du cocon “nougat”.


Je vais l’ajouter afin de faire un multitête nougat+nougatine.
Je clique sur “multitete” :


Je sélectionne “nougat” et “nougatine” :


Comme Sylvain est joueur, il faut le mériter le cocon : le bouton est en bas de la liste à cocher 😉


Et hop, 2 cocons qui sont bien foutus :


C’est pas beau ça ?
Allez, le HTML pour intégration avec le PDF des lexies, ICI.

Tiens, et si on essayait de piéger le système ?
Je rajoute une tête : Android nougat. Si le système me fait un cocon qui parle de vrai nougat dans la tête “Android Nougat”, c’est que le système est biaisé…

Voici le résultat :

Le piège a été évité ! Les trucs qui parlent du machin de Google sont hors des cocons de vrai nougat.

Allez, on voit que ce qui tourne autour de l’histoire du nougat est disponible pour une 4e tête… je choisis d’ajouter la tête “Histoire du Nougat tendre”, et voici le résultat :
Alors, peut-on dire que les metamots sont peut-être des cooccurrences ?

3) Monsieur Propre

Une fonctionnalité cachée du service version 2017, est un nettoyage profond des “data” servant à l’analyse. De ce fait, sur certaines thématiques très-très commerçantes, on a malgré tout de la sémantique au final.

4) J’abandonne les cœurs de cocons p-)

Enfin, pas vraiment 😉

Mais, maintenant que l’on peut tout faire ou presque sur cocon.se, je vais juste proposer une offre de recherche d’expression-clé en lieu et place des cœurs de cocons pour ceux qui ne sauraient pas faire cette recherche : ce sera la même chose avec moins de délais et moins cher…

Il faut que je réfléchisse à la grille de tarif avant de modifier la page, mais je cogite là-dessus.
Vous pouvez bien sûr me contacter en cas de besoin, j’accélèrerai ma réflexion 😉

5) Conclusion

Je m’inquiète pour la longueur de mes billets qui ne cessent de diminuer… En plus, il y a des images maintenant…
Vous connaissez un remède ?


 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    Nico

    |

    C’est étrange… il me semble que Laurent Bourrelly a indiqué dans son dernier podcast que le cocon sémantique ne s’appliquait absolument pas aux sites e-commerce

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Il n’y a pas de contradiction avec ce que dit Laurent : les cocons sémantiques ne sont pas effectivement pas des catalogues produits, mais ce n’est pas nouveau (c’est l’éternelle confusion entre silo et cocon.)

      Tous les seo connus qui conçoivent des cocons sémantiques ont l’habitude d’en faire aussi pour des sites e-commerce. C’est d’ailleurs pour ce genre de sites que c’est le plus nécessaire !
      Par contre, selon le site, on ne va pas forcément les monter de la même façon.

      ps : ton commentaire était passé dans les spams

      Reply

  • Avatar

    Philippe

    |

    Me demandais ce que j’allais bien pouvoir faire des 20 pages restées sur le carreau, la troisième solution répond donc à ma question avant que je ne la pose… je dis BRAVO.

    Reply

Laisser un commentaire