Référencement Google

Vous entendez souvent parler de référencement Google

Pourquoi le référencement web est-il devenu synonyme de référencement Google ?
Que s’est-il donc passé ? Cette situation est-elle saine ?Est-elle durable ?

En ce qui vous concerne, votre site a-t-il été touché par Google Panda ou Google Penguin ?
Voulez-vous éviter de tomber sous leurs foudres ?

Puis-je envisager un référencement sans obéir aveuglément au dictat de Google ?
Comment référencer son site ne s’improvise pas.
Chaque cas est particulier, n’hésitez donc pas à nous contacter pour avoir un devis de référencement sur mesure.

  1. J’utilise moi-même le terme référencement Google. Google est-il réellement dominateur ?
  2. Vous, les référenceurs, aimez-vous Google ? Le referencement sur Google est-il encore possible ?
  3. Référencement, site, Google, contenu unique, que faut-il donc faire pour avoir un site de qualité selon Google ?
  4. Google, référencement, c’est compliqué. Puis-je acheter directement ma position à Google ?
  5. Quelle est la place des annuaires à présent dans le référencement sur Google ?
  6. Que donnent les systèmes d’inscription dans plusieurs milliers d’annuaires ? Le referencement Google est-il possible de cette façon ?
  7. Google permet aux SEO de travailler le referencement dans Google. Quel est son intérêt ?
  8. Google a ouvert un zoo à présent avec des bêtes en noir et blanc de Google, referencement plus difficile à présent ?
  9. Pour le referencement internet, Google a ses critères de classement. Ceux-ci, sont-ils également utilisés par les autres moteurs ?
  10. Qu’appelle-t-on l’effet yoyo et la Google Dance ? Le référencement dans Google a-t-il toujours été comme cela ?
  11. Referencer un site sur Google passe par les mots-clés. Mais, Google « comprend-il » les pages du site ?
  12. Referencement, site, Google, j’ai du mal à suivre… Les facteurs de Google changent-ils dans le temps ?
  13. Puis-je y aller fort au début et aller doucement ensuite pour me referencer sur Google ?
  14. Je ne sais pas si je dois référencer toutes les pages de mon site internet, Google ne sait-il pas trouver les pages lui-même ?

1) J’utilise moi-même le terme référencement Google. Google est-il réellement dominateur ?

En France et en Europe, oui. Aux USA, un peu moins.

En France, 90 à 92 % des recherches passent par Google. Google est, donc, dominateur de fait.

Il est donc nécessaire d’écouter les recommandations de Google. Il faut cependant ne pas tout prendre au pied de la lettre. En effet, Google est le plus souvent très flou. Par ailleurs, Google aime les petites déclarations qui perturbent les référenceurs débutants.

Pour autant, le plus souvent, la situation se résume simplement à ceci :
75 % du trafic d’un site provient de Google.
Il faut forcément en tenir compte.

2) Vous, les référenceurs, aimez-vous Google ? Le referencement sur Google est-il encore possible ?

C’est un amour éteint, juste un souvenir…

Autrefois, Google entretenait d’excellentes relations avec les référenceurs. C’était sans doute pour pouvoir se développer. Aujourd’hui, une distance a été creusée. Les relations sont devenues « anonymes ».

Par contre, vous trouvez souvent des référenceurs ayant la haine de Google. L’explication tient au fait que Google a souvent un double comportement.

Ainsi, Google déclare certaines méthodes proscrites pour positionner un site. Et d’un autre côté, Google ne fait rien contre. Il ne sanctionne pas ceux qui utilisent malgré tout ces techniques.

Et puis un jour, Google décide brutalement de chasser ces techniques. Certains référenceurs ont vu leur stratégie s’effondrer. Cette stratégie avait été construite parfois sur plusieurs années de travail… Vous pouvez comprendre ces référenceurs.

Toutefois, référencer son site, même en white-hat, reste compliqué car nombre de sites placés avec des méthodes black-hat restent dans le classement. Du même coup, même les référenceurs white-hat se plaignent. Souvent, ils n’ont rien perdu suite à ces changements de Google. Ils ont plutôt gagné des positions. Mais le flou et l’arbitraire de Google est malsain.

Google semble avoir de gros problèmes de communication…

3) Référencement, site, Google, contenu unique, que faut-il donc faire pour avoir un site de qualité selon Google ?

Google en parlait depuis longtemps. Mais, en réalité, ils ne sont passés à l’action qu’en 2011.

Indépendamment de cela, une question se pose. Et il faut bien reconnaître que tout le monde s’interroge.
Qu’est-ce que la qualité ?

Avoir le même contenu qu’un autre site est plus que limite. Avoir des pages au rédactionnel ne dépassant pas 150 mots est lamentable. Si vous ne savez pas faire du contenu, prenez un rédacteur web SEO ou ne faites pas de site ! Pour autant, la qualité perçue par les internautes est subjective. Il peut y avoir sur une page une photo fantastique sans rédactionnel. Google ne sait pas apprécier cela.
Un robot ne peut pas évaluer réellement la qualité.

Google veut-il vraiment s’intéresser à la qualité ? Si oui, il aurait pu faire beaucoup plus que Google Panda. Par exemple, un vocabulaire restreint par rapport au contenu est suspect. De même, le manque de verbes dans les phrases est également étrange. Un catalogue de produit peut-il vraiment être de la « grande » littérature ? Google a tendance à penser que tous les sites doivent être des encyclopédies…

Vous pouvez trouver bien d’autres exemples encore. Vous concluez par un constat simple et logique. Le concept de qualité est bien difficile à mettre en œuvre !

En pratique, Google a de nombreux services qui lui sont propres. Panda a surtout nettoyé les concurrents de ces services. En tout cas, c’est ce que tout le monde pense…

4) Google, référencement, c’est compliqué. Puis-je acheter directement ma position à Google ?

Vous ne pouvez pas acheter votre place dans les résultats naturels.

Vous pouvez le faire avec du référencement payant (AdWords) d’une certaine façon. Mais ce n’est pas une place dans les résultats organiques.

Globalement, c’est impossible de le faire sur le « moteur de recherche ». Et c’est bien comme cela, heureusement. Sinon, il serait impossible de référencer des commerces locaux (le plus souvent, référencé par du référencement local) et des petites boutiques en ligne (voir referencement e-commerce).

Un bon positionnement Google se gagne avec du travail. Ce travail doit être soigné. C’est la seule garantie d’une forme de pérennité.

5) Quelle est la place des annuaires à présent dans le référencement sur Google ?

Tout dépend de ce que vous attendez des annuaires.

Les annuaires n’apportent pratiquement rien en termes de trafic. C’est vrai par rapport à Google en tout cas.

Pour autant, les annuaires de qualité sont très utilisés par les référenceurs. Un consultant SEO, ou une agence de référencement, ne peuvent pas ne pas les inclure dans une stratégie de référencement à long terme. En effet, ils ont certains avantages que peu de plateformes ont. Ils permettent d’ajouter liens et description sémantique à des sites.

En outre, ils peuvent redevenir à la mode un jour. L’anarchie des résultats sur Google influe sur le comportement des internautes. Ceux-ci pourraient revenir alors vers les annuaires.

Les moteurs de recherche doivent évoluer. Les moteurs ne doivent pas rester sous leur forme actuelle. En effet, un simple champ de recherche est un peu court. Il en faut plus aujourd’hui pour trouver des sites sur internet.

Un avenir radieux est promis à la société qui fera cette révolution.

6) Que donnent les systèmes d’inscription dans plusieurs milliers d’annuaires ? Le referencement Google est-il possible de cette façon ?

Cela n’apporte rien de bon à votre site.

Ce n’est pas une recette miracle. Si c’était le cas, tout le monde serait déjà premier depuis longtemps (!).
Obtenir un bon référencement sur Google ne se fait pas aussi facilement et votre referenceur aura du travail !

Certes, vous pouvez vous dire que cela ne coûte rien d’essayer.
Essayez alors et vous découvrez la sandbox de Google.
C’est une bonne méthode pour découvrir cette pénalité !

7) Google permet aux SEO de travailler le referencement dans Google. Quel est son intérêt ?

Cela a apporté beaucoup à Google. Et cela lui apporte encore beaucoup.

Google a longtemps cajolé la communauté des référenceurs (dont certains se désignent aussi comme expert SEO). Ceux-ci ont contribué à la pertinence des résultats de recherche.

Vous vous demandez alors quel intérêt Google a. C’est bien. Demandez-vous plutôt quel inconvénient il pourrait y voir.

Si vous dépassez la limite, Google s’en aperçoit à un moment. Il pénalise alors votre site, voire le désindexe.

Après avoir accepté son devis référencement et signé avec votre référenceur, celui-ci fait un travail correct et propre. Il cible les mots-clés les plus pertinents pour votre site. Il essaye de faire monter votre site sur ces mots-clés. Google a tout à gagner à cette participation. Cela l’aide à avoir des résultats fiables.

Cela fait concurrence à son service AdWords. Certes, mais est-ce bien vrai ? Tout le monde sait qu’AdWords n’est pas une fin en soi. Si votre site n’arrive pas à être rentabilisé, il ferme. Vous n’achetez plus jamais d’AdWords… Google sait sortir la calculette ! Il n’y a pas de doute là-dessus. Il faut aussi construire son SEO.

8) Google a ouvert un zoo à présent avec des bêtes en noir et blanc de Google, referencement plus difficile à présent ?

Google Panda et Google Penguin sont, sur le papier, de bonnes initiatives. Il est difficile de ne pas en tenir compte en référencement !

La mise en production de ces filtres est à désapprouver pour l’instant. En effet, leur mise en application a fait trop de victimes collatérales. Or, derrière les sites web, il y a des gens qui travaillent. Google n’a pas le droit de jouer avec la vie des sites.

Le problème n’a pas forcément de solution. C’est à l’image de la vie de tous les jours. Il existe de nombreuses entreprises. Certaines sont honnêtes, d’autres malhonnêtes. Pour sanctionner une entreprise, vous devez être sûr de sa malhonnêteté.

Un site est-il « réglo » ou a-t-il abusé ? Un algorithme ne peut pas vous apporter cette réponse. Les équipes de Google auraient dû vérifier manuellement les sites suspects, site par site.

9) Pour le referencement internet, Google a ses critères de classement. Ceux-ci, sont-ils également utilisés par les autres moteurs ?

Globalement, oui. Mais les facteurs ont des pondérations différentes selon les moteurs.

Les moteurs de recherche tiennent plus ou moins compte de certains facteurs. Par exemple, les réseaux sociaux ont plus ou moins d’importance. Les noms de domaines suroptimisés peuvent être différemment perçus.

Les facteurs de classement se comptent par centaines. Les résultats peuvent différer d’un moteur à l’autre. Cela implique parfois de grosses différences sur une même requête.

10) Qu’appelle-t-on l’effet yoyo et la Google Dance ? Le référencement dans Google a-t-il toujours été comme cela ?

L’effet yoyo est la variation de votre position dans les résultats.

Prenez un mot-clé. Regardez les résultats de recherche pour cette requête à un instant t.
Regardez à un autre moment. Vous n’avez pas forcément la même position. Celle-ci varie en cours de journée, de semaine et de mois.

Des centaines de facteurs servent aux classements. Ils sont régulièrement recalculés, mais de façon asynchrone. Ces recalculs non synchronisés peuvent expliquer cette Google Dance.

Un facteur peut faire monter un site. Un deuxième facteur peut le faire baisser. Les deux facteurs ne sont pas mis à jour en même temps. Le positionnement varie plus ou moins en fonction de cette désynchronisation.

Une autre explication existe. Vous n’êtes pas seul sur le web. Vous avez des concurrents sur les requêtes où vous êtes placé. Ces sites évoluent, font des modifications. Votre changement de position peut résulter de ces modifications.

11) Referencer un site sur Google passe par les mots-clés. Mais, Google « comprend-il » les pages du site ?

Aujourd’hui, les algorithmes se basent sur les mots-clés ET le corpus.

Un corpus est un ensemble de pages traitant d’un sujet donné. Les pages d’un même corpus font souvent appel à un même vocabulaire. C’est donc mieux que les mots-clés seuls. Mais les avancées sont faibles en termes de résultats.

Un moteur de recherche ne comprend pas les figures de style. Il ne goûte pas non plus aux jeux de mots.
Les premiers moteurs, ceux d’avant les années 2000, étaient limités.
Les nouveaux moteurs vont plus loin.
Pour autant, ils demeurent globalement idiots et les abuser est très facile. Mais il ne faut pas le faire, OK ?

12) Referencement, site, Google, j’ai du mal à suivre… Les facteurs de Google changent-ils dans le temps ?

Bien sûr. L’histoire le montre.

De nouveaux facteurs apparaissent. Les pondérations des facteurs anciens sont modifiées régulièrement. Google veut tenir compte des évolutions du monde dans lequel nous vivons. Ces évolutions sont réelles ou supposées…

13) Puis-je y aller fort au début et aller doucement ensuite pour me referencer sur Google ?

Ce n’est pas si simple. Vous devez choisir un rythme. Ensuite, vous devez tenir ce rythme pendant au moins un an…

Rien ne vous interdit de monter graduellement. Par contre, vous ne devez pas ralentir subitement. Ce signe est souvent mal perçu par les moteurs. Ils se méfient de cette situation.

C’est pourquoi démarrage rime avec patience et persévérance. Au moment de démarrer votre référencement Google avec votre société de référencement, vous devez vous armer de patience. Cela met un certain temps pour donner les premiers effets. Vous devez aussi être sûr de pouvoir maintenir le rythme durablement. Les ralentissements ne sont pas permis.

Par exemple, la tenue d’un blog est très efficace, mais il ne faut pas le démarrer pour l’arrêter après quelques mois. Il ne faut donc entrependre que ce que l’on est sûr de pouvoir faire un certaint temps. Il faudra aussi faire connaitre son blog et le promouvoir; c’est très efficace, mais cela a un coût.

14) Je ne sais pas si je dois référencer toutes les pages de mon site internet, Google ne sait-il pas trouver les pages lui-même ?

Non. Vous devez cibler quelques pages pertinentes.

Par exemple, vous avez un site de moins de 100 pages. 5 à 10 pages seulement sont travaillées. C’est ce que font la plupart des référenceurs (même si le plus gros du site doit faire l’objet d’un audit référencement). C’est déjà beaucoup de travail.

Pour un site plus gros, le nombre de pages dépend de sa structure. Mais, au final, seules certaines pages sont travaillées.

Ces pages travaillées sont nommées les pages d’atterrissage. Ce sont elles qui feront l’objet de la plus grande attention lors de l’optimisation SEO et du NetLinking. Elles suffisent à propager le « jus » dans tout le site. Cela se passe ainsi dans la plupart des cas. Il faut donc que l’arborescence soit bien conçue.

Par contre, ne travailler que la page d’accueil est insuffisant. Elle est trop généraliste par rapport aux pages spécifiques de votre site. Vous ne vous positionnez pas sur l’ensemble de vos mots-clés.