La page parfaite, partie 1 : la structure. Cours 5 de sémantique SEO

Quel titre ! Et pourtant, vous n’êtes pas sur un blog qui fait du bullshit son principal axe éditorial…

Plus sérieusement, parler de lexies et de sémantique c’est bien, mais “qué quon fait” une fois devant son éditeur HTML ?

La première partie de ce sujet portera sur la forme de la page elle-même.

J’avais commencé à rédiger ce cours un peu comme je le faisais pour les anciens billets, et je parlais de “chronoassimilation”, etc. Puis, je me suis souvenu que je voulais rendre accessibles ces cours à tout le monde. Donc, j’ai revu ma copie et me voici ainsi avec une prose facile à saisir…

Qu’appelons-nous une page “parfaite”?
Vaste sujet. Je serai tenté de dire que, par la structure de la page, vous allez maximiser l’impact SEO et internaute de ce que vous voulez dire. Certes, ici, nous allons être sur la forme et la présentation générale mais c’est loin d’être sans effet sur le SEO !

1) Anatomie de la page parfaite

Pour moi, elle se présente déjà en trois zones principales et dans certains cas en quatre.

La première zone se trouve en début de page, juste après la H1 (étonnant n’est-ce pas ?). Appelez-là introduction, chapô, comme vous voulez, mais, idéalement, j’aime bien l’approche de la pyramide inversée.

Dans cette zone, vous allez “motiver” le lecteur, lui présenter l’idée générale de ce que vous allez dire. Ici, vous êtes après la H1, mais il n’y a aucune raison d’y ajouter des H2 ou autre. En effet, vous présentez le propos de la page donc vous êtes en H1.
Quelle longueur ? Je dirais 100 à 150 mots le plus souvent.

La deuxième zone suit la première dans l’ordre de lecture. C’est l’index de la page et j’y tiens à cet index. Là, vous allez lister les différentes H2 de la page vers lesquelles chaque élément de la liste va pointer. Les éléments de la liste ne sont pas dans des Hn mais pointent directement vers l’emplacement en H2-H3 de la page où vous êtes. Pour ce faire, il est important d’utiliser le mix liste HTML et ancre d’url.




Alors oui, c’est barbant à réaliser, mais c’est tellement bien pour l’internaute qui n’a pas la journée et qui veut juste aller à un point précis de votre page. Nous verrons, quand nous parlerons de cocons sémantiques, que nous profiterons pleinement du travail fait ici.

La troisième zone est votre prose, avec des H2, au minimum 3. Chaque texte qui suit est réputé être le contenu de la H2 qui le précède jusqu’à temps de rencontrer une nouvelle H2. Chaque texte aura son unité sémantique et aura son sous-sujet, son niveau de profondeur et ses limites. Idéalement, chaque H2 abordera des sous-sujets différents et ne débordera pas trop sur les autres, sauf s’il les introduit. Nous pouvons avoir des H3 dans les H2 qui respectent le même esprit.

La quatrième zone comprend les liens connexes, très utiles dans le cas d’un cocon sémantique. Cette zone n’a rien à voir avec le footer.

Ce découpage vous fait-il penser à quelque chose ?
Oui, c’est ce découpage qui est le plus souvent utilisé sur Wikipédia et sur les sites universitaires.

2) Non-émission de signaux de basse qualité

Pour éviter certains signaux négatifs, évitez de faire des textes de 500 mots tout rond. N’hésitez pas à faire 800 ou 1000 mots si votre sujet le permet. En fait, arrêtez-vous quand vous n’avez plus rien à dire, que cela soit 721 ou 1461 mots, cela n’est pas important.

Aérez les paragraphes, les textes au kilomètre sont un indicateur de basse qualité. Ainsi, tous les 3 ou 4 lignes, vous insérez une ligne vierge.

Autre point important : écrivez dans un français parfait, sans faute. Non seulement pour l’internaute, mais dès que trop de mots sont incompris par un moteur, un signal négatif est émis… En outre, la sémantique peut aussi rater en cas de fautes.

Faites des phrases avec une moyenne de 12 à 15 mots, surtout pas plus.

… Et pour finir, ne bourrinez pas sur les mots-clés, votre page sera mal jugée.

3) Le parfum de votre sujet ou de votre expression-clé

Si vous utilisez les metamots, vous avez sur cocon.se, dans le lot concerné, une zone nommée “parfum”.
Ici, vous pouvez voir s’il est plus que souhaitable de placer des images dans votre page 😉

4) Conclusion

Pour ce cours, nous sommes restés sur des aspects de forme, mais ceux-ci ne sont pas sans importance.
Dans le cours 6, nous parlerons rédaction et optimisation de cette page parfaite.

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (4)

  • Avatar

    gotcha

    |

    Chaque sous zone de la seconde section correspond est elle à un lexie déterminant?

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Ça peut, mais cela peut aussi être une autre lexie si toutes vos lexies déterminantes sont prises par les H2

      Reply

  • Avatar

    Paul

    |

    Bravo pour vos articles mais j’ai une question. Si on a des H3 imbriquées dans les H2, doit-on aussi mettre des liens avec ancre vers les H3 depuis l’index (comme Wikipédia) ? Merci

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Oui bien sûr !!

      Reply

Laisser un commentaire