Cours 1, sémantique seo : les définitions

Je vais essayer de vous délivrer deux ou trois fois par semaine, si j’y arrive, des petits cours de sémantique SEO. C’est gratuit et sans Bullshit.

Je vais tenter d’être en permanence concis et clair, sans pour autant rien sacrifier à la bonne humeur. Certains de ces cours seront des versions améliorées des vidéos de ma playlist YouTube.

Le cours 1 :
Les définitions sont essentielles pour comprendre et caler le langage. La bonne nouvelle est que je vais tenter de les rendre plaisantes, quitte à balancer un peu. 😉

1) EXPRESSIONS-CLÉ

Il s’agit d’une expression comprenant souvent 2 ou 3 mots, sur laquelle vous voulez vous positionner dans les moteurs de recherche. Le plus souvent, il n’y a pas de verbe, peut-être pas non plus de complément d’objet, etc., ce n’est pas une phrase. C’est un « truc » qui a du volume de recherche.

Exemple
« plombier Paris »
« hôtel Marseille »
« crédit d’impôt »
« album photo »

Quelques-unes des questions que l’on peut se poser :
Qui tape cela et pourquoi ?
Que veut-il au juste ?
Que puis-je lui apporter comme bénéfice avec ma page ?
Est-ce que ma promesse ne devrait pas se retrouver dans le sujet de ma page ?
Justement, c’est le paragraphe suivant.

2) SUJET

Un sujet va décrire ce que vous allez dire à propos de votre expression-clé. Non seulement celle-ci peut être précisée, mais vous allez essayer de vous mettre dans la peau de la personne qui tape l’expression-clé et lui dire quelque chose d’unique, qu’elle n’aura peut-être pas ailleurs.

Apportez-lui de la valeur. Un bon sujet comprend votre expression-clé + votre prise en compte de l’intention de l’internaute.

Notez que le plus souvent, pour une même expression-clé, il existe de nombreuses intentions possibles.

Exemple :
« Quel est l’arrondissement de Paris où les plombiers sont les moins chers ? »
«  Existe-t-il un hôtel à Marseille près du port qui ne soit pas bruyant ? »
«  Je suis un primo-accédant, quels sont les crédits d’impôts que je peux avoir ? »
«  Quelle est la différence entre un album photo et un livre-photo ? »

Ces exemples sont des questions, mais ce n’est pas toujours le cas. Ce qui est important, c’est de décrire dans le sujet la plus-value que l’internaute découvrira en vous lisant. C’est votre promesse.

Le sujet sera en principe reporté dans la TITLE de votre page.

3) EXPRESSION-CLÉ OU SUJET

Une page peut soit cibler un sujet, soit juste une expression-clé. Vous apprendrez dans ces cours comment choisir dans quel cas vous devez utiliser l’un ou l’autre.

4) METAMOT

Le metamot est la signature soit d’une expression-clé, soit d’un sujet.
C’est un signal qui va montrer à Google que votre page est pertinente sur l’expression ou le sujet sur lequel vous voulez être visible.

Un metamot, ce signal, est une entité composée d’un ensemble précis de lexies qui seront toutes à placer dans votre texte avec une pondération bien précise.

Vous pouvez voir un metamot comme un extrait particulier du dictionnaire des associations que Google utilise pour la qualification d’une page sur une requête, mais moi je n’ai rien dit, hein… D’ailleurs personne n’a lu cette phrase, donc tout va bien… ;-).

/ Début Pub
L’algorithme permettant l’obtention d’un metamot est totalement original et loin d’être trivial. Il fait l’objet d’une propriété intellectuelle.Vous ne trouverez les metamots que sur cocon.se.
/ Fin Pub

Quand on parle d’un certain metamot, on va souvent utiliser pour le désigner ce qui a permis de le calculer (expression-clé ou sujet).

Par exemple :
Le metamot « Plombier Paris » ou le metamot « Je suis un primo-accédant… »
Il s’agit d’un raccourci, certes, mais cela permet de comprendre de quel metamot nous parlons quand nous en avons plusieurs.

Metamot est aussi une marque, mais tant qu’on l’utilise à bon escient, je ne dis rien 😉

5) LEXIE

En linguistique : « Unité fonctionnelle significative du discours ; mot, locution, expression, etc. »
Metamot : unité fonctionnelle du signal plus ou moins « attirée » par le sujet de la page.
Autres systèmes sémantique SEO : Non applicable.

6) LEXIE DÉTERMINANTE

Metamots : lexie qui a comme particularité d’être sans doute attendue simultanément avec les autres lexies du même type dans votre page. Cette conjonction est rare, voire inexistante au moment où le metamot est calculé.

En fait, il s’agit de la « première couche de prédiction ». Ces lexies, moi Google, j’aimerai les tester plus souvent dans une même page, car je « pense » qu’elles vont très bien ensemble… Bien sûr, ne prenez pas cela au pied de la lettre, c’est imagé et je ne dis pas tout.

7) EMPREINTE

Dans le cas des metamots, notion permettant de dire que le signal d’un metamot est unique à l’instant t.
Autres systèmes sémantique SEO : Non applicable.

8) ADN

Dans le cas des metamots, notion assez proche d’empreinte, mais permettant d’illustrer la possibilité de glisser sémantiquement entre metamots.
Autres systèmes sémantique SEO : Non applicable.

9) REQUÊTE

Ce que tape l’internaute dans le moteur de recherche. Le souci est que presque toutes les requêtes sont reformulées par Google et donc, quand quelqu’un arrive sur votre page, il est difficile d’identifier ce qu’il a vraiment tapé (ce qui renforce le rôle du « not provided »).

C’est sur cette reformulation « probable » que l’intérêt d’un calcul sur le sujet prend tout son sens. Pourquoi ? Parce que Google va tenter de rassembler ce qu’il a espionné de l’internaute et ce que ledit internaute a tapé pour en faire, lui Google, une sorte de sujet. Ensuite, il ne lui reste plus qu’à remonter la SERP qui va avec ledit sujet (ou un entrelacement de SERP, mais cela sort du cadre de ce billet). C’est archi schématisé, mais c’est l’idée…

10) SERP

C’est la page qui apparaît à l’écran quand vous venez de taper dans un moteur de recherche l’expression-clé qui vous fait rêver…

11) CORPUS

Ensemble de documents rassemblés pour procéder à une analyse. Dans le cas du SEO, c’est souvent le top X des pages répondant à la requête visée, lesquelles pages vont ensuite être passées à la loupe pour essayer d’en tirer quelque chose.

Note : on peut avoir un corpus de pages, mais un corpus de mot-clé, je ne sais pas ce que cela peut être…

12) CONTENU

Texte que vous aller mettre dans vos pages pour spammer Google, pardon je m’égare, texte pour satisfaire l’internaute bien sûr !
Oui, le contenu peut être autre chose que du texte, mais en sémantique SEO, à ce jour du moins, on restreint le champ du mot « contenu » au seul texte de la page (hors menus, etc.).

13) COCON SÉMANTIQUE

Terme désignant un ensemble de pages organisées d’une façon particulière avec un maillage ad hoc.
Le cocon sémantique a été formalisé par Laurent Bourrelly, mais ça, vous le savez sans doute.
Et non, il ne s’agit pas du tout de siloing, nous aurons l’occasion de le démontrer.

14) MAILLAGE INTERNE

Ensemble des liens faits dans les contenus des pages pour les relier entre elles. Le maillage peut être organisé de telle façon qu’il soit profitable à votre site. On peut aussi faire en sorte de diminuer son intérêt en le faisant de façon automatique par exemple.

15) LIEN

… euh

16) ANCRE D’URL

<a name=”ici” id=”ici”></a>

17) ANCRE DE LIEN

Intitulé d’un lien, donc, le texte qui se trouve sur le lien.

18) INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

En SEO, expression utilisée parfois pour se la péter un peu plus que le voisin sans pour autant démontrer quoi que ce soit (particulièrement vrai en sémantique SEO).
Plus sérieusement, l’intelligence, à ce jour du moins, est celle des humains travaillant dans tous ces domaines, les programmes, eux, sont toujours aussi « bêtes » qu’il y a 50 ans. Certes, ils sont bien davantage élaborés, mais toujours pas intelligents

19) MACHING-LEARNING

Façon automatique de créer des « if then else ».

20) COOCCURRENCES

À partir d’un corpus de pages web, vous pouvez lister les expressions ou termes revenant le plus souvent (hors stopwords). Bon, ça ne sert pas à grand-chose en SEO, mais si ça vous amuse…;-)
Un bon résultat en trompe-l’œil peut toutefois être obtenu si le système vous propose de bourriner votre requête principale dans sa préco. Dans ce cas, ce n’est pas de la sémantique mais du keywordstuffing !

21) CHAMP LEXICAL

Type de cooccurrences présentes dans certains thèmes, mais cette fois-ci relevées par les linguistes. N’a rien à faire en SEO. Exemple : « cheval » et « cavalier » appartiennent au même champ lexical, pour autant selon ce que vous dites dans une page, cela peut s’avérer totalement déplacé ! Par exemple, croyez-vous que beaucoup de cavaliers aillent manger de la viande de cheval ? Il s’agit de relations dans la langue elle-même, mais rien à voir avec le SEO.

Une des premières notions que doit apprendre un SEO est de faire la part des choses et, ici, que Google se moque éperdument des travaux de l’Académie française dont il ne peut pas faire grand-chose…

22) SÉMANTIQUE

Terme que l’on ne devrait jamais utiliser en SEO, car personne ne fait de sémantique en SEO !

Pourtant, comme vous le voyez, vous êtes ici sur des « définitions de la sémantique SEO ». C’est fâcheux, car nous utilisons des termes laissant croire que Google serait intelligent… Ne dit-on pas que Google comprend ? Pourtant, à part trouver les relations entre certaines chaînes de caractères, il ne comprend strictement rien à ce qu’il fait !

Idéalement, il faudrait « inventer » toute une série de nouveaux termes pour parler de ce que font des programmes quand ils tentent de nous imiter…
Qui s’y colle ?

Pour ma part, avec les metamots, je travaille sur un « signal », mais parce que c’est propre à un type d’analyse, pas parce que c’est comme cela que Google « analyse » les choses… Nous sommes, nous, avec les metamots, en mode « lecture », pas en mode « élaboration de résultats » ou «  écriture ».

23) SACS DE MOTS

Résultat d’une bidouille consistant à rassembler des mots trouvés par hasard sur des pages web.

24) GLISSEMENT SÉMANTIQUE

« Tiens, puisqu’on parle de cela, tu savais que… »
Avec les metamots, nous pouvons effectuer un glissement sur le signal, encore plus affriolant que le glissement sémantique “de base”.

25) SILO

Français : Réservoir de grandes dimensions servant au stockage des récoltes et du fourrage, du grain.
En SEO : quiproquo provoquant de grands débats, inutiles pour la plupart.

26) INTENTION

C’est ce qui a poussé un internaute à taper une requête particulière dans le moteur de recherche. Il n’y a pas d’intention unique quand il s’agit d’une expression-clé ou du moins, c’est très très rare. On peut par contre mieux la déterminer avec les sujets.

Notez que nous avons montré qu’il était possible d’extraire l’intention dominante d’une SERP avec les metamots, ce qu’aucun autre système n’a encore montré….

 

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire