Cocon multicoeur intentionnel, avec les metamots

Les usages étonnants des metamots

<–begin_Sishh RankBrain –mode on>
#metamots, #ContentMarketing, #buyerPersona, #coconSemantique, #SEO
<–end_Sishh RankBrain>

Je commencerai ce billet par un grand merci pour l’intérêt que vous avez porté à l’article « Réaliser un cocon sémantique avec les meta-mots ».

Aujourd’hui, je vous propose d’aller un peu plus loin.

Les metamots vont vous parler…

Vous voulez réaliser un cocon sémantique archicraquant. Vous aimeriez augmenter le facteur de qualité de la page cible de votre campagne AdWords. Vous désirez adopter un langage juste pour parler à vos buyer persona. Quelle que soit votre intention, je vais vous montrer quelques étrangetés dans les usages des metamots. Ceci me permettra d’enchaîner sur les cocons-multicoeurs (appellation non contrôlée).

Note : Si j’avais voulu avoir un titre très accrocheur, j’aurais intitulé cet article « Comment niquer partiellement RankBrain ». Que nenni, sur ce blog, c’est bien connu, on est extrêmement sérieux 😉

1) Êtes-vous en phase avec vos internautes ?

C’est l’éternel problème des sites, particulièrement des sites commerciaux, au sens large. L’éditeur parle son langage, parle de son offre avec ses arguments, les avantages qu’il a imaginés, etc.
Mais l’acheteur, quels mots utilise-t-il ?

On peut se dire que si on analyse des sites, on va analyser plutôt le langage des éditeurs.

Oui, mais non. En fait Google favorisera les sites qui, souvent par accident, parlent mieux aux intentions des internautes. Par ailleurs, d’autres sources, d’autres corpus existent sur le web…

Les metamots sont calculés en live, rien n’est précalculé. Cela veut dire que nous pouvons parfaitement adosser à leur recherche, un type de source.
Nous pourrons alors comparer, selon les sources, les metamots. Cela permettra de juger des écarts entre le langage des sites marchands, et celui d’autres sources.

Nous pouvons aussi donner à nos pages une catégorisation induite : « faire » universitaire, « faire Wikipedia » ou même « faire officiel », par exemple. Il « suffit » d’envoyer le signal qui va bien. Ce signal, vous le savez, c’est le metamot.

Pour ce faire, nous allons comparer les metamots sur quelques « expressions » qui m’ont été passées sur Twitter.

Les mots que j’ai retenus sont :
– abris de jardin
– football
– terrasse en bois

Merci à tous ceux qui m’ont proposé des expressions : ‪@annikmarie‬ , ‪@WebAgencyLuxe‬ , ‪@reminestasio‬ , ‪@Ledzep_56‬ , ‪@SeoFred34‬ , ‪@floriantruchot‬ , ‪@daviddaydou‬ , ‪@RaphSEO‬ , ‪@jessyseonoob‬ pour m’avoir fait des propositions de mots-clés (si j’ai oublié quelqu’un, il faut me le signaler 😉 ).

Nous allons faire varier la source sur chacune de ces expressions, le « moment », également important, étant le même.

On y va ?

Étape 1, identification du type de source :
Les sources ne manquent pas… On peut avoir des sites de consommateurs, des forums, des réseaux sociaux, des blogs, etc.

Pour ce billet, j’ai pris : 
– de la SERP universelle, 
– du documentaire,
– du PDF,
– du site officiel.

On utilise la méthode : « dis-moi sur quel site te voit GG, il me dira ainsi qui tu es. »
Rappel sur les metamots : les 12 premières entrées sont déterminantes, les autres sont des jokers.

Les « entrées » sont les « lexies » dans d’autres de mes billets. Je pense qu’« entrée » est moins confusant.

Cas 1 : Abris de jardin

Abris de jardin, serp classique
{Prix, livraison, panier, paiement, service}
Dans les 12 premières entrées, clairement, les éditeurs de ces sites sont « orientés » commerce. A part {bois, garage, rangement}, le reste est déjà dans la requête. Pratiquement rien ne peut laisser penser à un contenu « affriolant »…

Rien de spécial à voir ici

Abris de jardin, serp documentaire
{travaux, construction, maison, bois, installation}
Même s’il n’y a que 8 entrées, le metamot est tout de même plus orienté « internaute ». Je me dis que là, on a un contenu finalement plus pertinent par rapport à la vraie vie. (Les sites marchands sont trop refermés sur leurs offres : quelle découverte !) Dommage, 8 entrées seulement.

Rien de spécial à voir ici

Abris de jardin, les PDF
Habituellement, sur ce type de corpus, les PDF abordent les aspects pratiques. Ils donnent des informations qui peuvent être une mine d’or. On n’échappe pas à la règle sur cette expression, on a 160 entrées !
Regardons les 12 premières entrées hors éléments de la requête :
{eau, construction, place, plan, nature, sol, protection, interieur, projet}.
Toutes les entrées ici ont plus de 2400 en attirance… ça me plait.

Rien de spécial à voir ici

Abris de jardin, sites officiels
Si vous voulez donner une petite touche d’autorité à votre contenu, il faut souvent chercher sur ces sources.
Ici, les entrées qui me semblent intéressantes sont :
{à usage, construction, plan, commune, droit, application, constructions}

Rien de spécial à voir ici

Cas 2 : football

Football, serp classique
Bon, c’est la requête chaude du moment…
On sent que la serp universelle n’est pas remplie de rayonnages marchands !!
{france, euro, sport, ligue, match, joueurs, foot, juin, premier, finale, paris}
Rien à jeter !

Rien de spécial à voir ici

Football, serp documentaire
{equipe, joueurs, match, france, juin, equipes, place, resultats, but, clubs}
On sent quand même davantage le sens de l’équipe que dans la serp universelle…

Rien de spécial à voir ici

Football, les PDF
58 entrées… comme d’habitude, les PDF sont une vraie richesse !!
Regardons les 12 premières, hors « football » et « foot » :
{equipe, joueurs, match, france, club, equipes, sportive, joueur, place, niveau}
Remarquez-vous quelque chose par rapport à la serp documentaire ? Pourtant, les serp sont différentes…

Rien de spécial à voir ici

Football, sites officiels
Parle-t-on de foot sur les sites officiels ?
{france, ministere, sport, juin, jeunes, accessibilite, publics, place, monde, etat, jeunesse}
Bof… mais je vous laisse juge. Pour moi, ici, c’est inexploitable.

Rien de spécial à voir ici


Cas 3 : terrasse en bois

terrasse en bois, serp classique, hors requête :
{bois composite, produits, composite, terrasses, entretien, pin, conseils, qualite, lames, prix, ipe}
Un chouia moins commercial que la requête « abris de jardin »…
Vous noterez quand même cette obsession autour du mot « qualité » sur les sites marchands… êtes-elle revendiquée ou avérée ? Du coup, ce mot ne pourrait-il pas devenir un indice de site auto-centré ? Il faudrait étudier cela un jour 😉

Rien de spécial à voir ici

terrasse en bois, serp documentaire
Nous n’avons que 9 entrées, mais c’est propre :
{terrasse, bois, maison, type, sol, terrasses, construction, jardin, travaux}
Dommage que cela soit un peu court…
Mais, si vous êtes malin, vous devez vous dire qu’il y a quelque chose à faire ici 😉

Rien de spécial à voir ici

terrasse en bois, les PDF
Encore une fois, c’est très abondant (194 entrées dans le metamot).
Intéressons-nous aux 12 premières :
{bois, terrasse, eau, construction, type, œuvre, surface, mise, elements, fonction, hauteur, techniques, realisation}
Il y a de quoi faire un beau contenu intéressant pour l’internaute…
Regardez aussi la force des entrées dans le metamot… les 12 premières entrées sont toutes au-dessus de 3600… Une vraie mine d’or : le signal est très fort.

Rien de spécial à voir ici

terrasse en bois, sites officiels
Metamot de 42 entrées quand même… Il y a de quoi faire !
{bois, terrasse, plan, construction, elements, batiment, ouvrage, toiture, materiaux, type, techniques, murs}
Tout est utilisable. Pour une fois que nos officiels ne défoncent pas des portes ouvertes !

Rien de spécial à voir ici

2) La méthode

On voit que selon les sources, les sites parlent davantage à l’internaute que d’autres. Cela devrait vous donner matière à réflexion…

Une solution serait de se dire, et si je fusionnais les metamots selon les sources ? Je les additionne en somme (!).
Cela s’appelle un pot pourri… et pourri, oui, c’est pourri.
On ne fait pas cela.

N’oubliez pas : vous ne devez utiliser que les entrées qui ne se repoussent pas. Or, en faisant un paquet de mots comme ça, c’est un peu comme si vous preniez un tiers du visage de Bruce Lee, un tiers de celui de Jane Birkin et un tiers de celui de Franck Sinatra ! Au final, qui va être capable de reconnaître le visage de ce monstre ?

Prenons une autre métaphore. Vous pouvez vous retrouver avec une ménagère de cinquante ans, élève de CE1, capable de lever 100 kg avec chaque bras… ça existe ce truc ?

Pourquoi ne pas utiliser les cooccurrences ou les champs lexicaux pendant que vous y êtes ?! (et toc ! 😉 )

J’ai beaucoup, mais alors, beaucoup beaucoup mieux à vous proposer…

Trouvez le type de lieux internet que fréquentent vos différents personas. Cela peut être des sources composites pourvu que l’agrégat soit assemblé avant de calculer le metamot.

Le logiciel calculera lui-même les requêtes qu’il faut utiliser pour chaque type de source. Il fabriquera les cocons ad’hoc pour chaque persona.

3) « Dis Google, tu aimes mes cocons multicoeurs ? »

On ne peut pas mélanger les metamots, c’ets un principe essentiel. Par contre, si on a 3 sources identifiées avec des profils différents supposés d’internautes, on peut faire un cocon PAR profil.
Par exemple, on pense que les 4 sources sont les 4 qui ont servi plus haut. Alors, on calcule un cœur de cocon à partir des serp universelles, un autre avec les serp documentaires, un autre avec les PDF et un autre avec les sources « officielles ».

Comme les cocons sont stratifiés, isolés entre eux, calculés à partir des sources, on aura des sujets différents d’un cocon à l’autre tout en collant aux « profils » identifiés et possibles d’internaute.
Ai-je besoin de vous décrire davantage ce que cela donne ?

Allez, un dessin que vous pourrez colorier 😉

Rien de spécial à voir ici

4) J’ai donc une collection de metamots pour tous mes pages et cocons, comment savoir de quoi parler

Outre les TITLE de la serp (nouveau dossier se trouvant dans le Kit) qui peuvent vous donner des idées de sujets, vous pouvez aussi jouer avec les entrées des metamots.

OBJECTIF : la TITLE, la H1, les H2 ont intérêt à contenir les entrées du metamot.
La TITLE et la H1 utiliseront plutôt les toutes premières entrées du metamot, la première h2 les entrées un peu avant le milieu, etc.

Rien de spécial à voir ici

La méthode va consister, pour ce billet, à utiliser suggest, par exemple avec RRDZ Scraper (lien non sponsorisé).

Exemple pour « terrasse en bois ».
Je vous donne une méthode, mais il y en a plusieurs.

L’idée est de placer naturellement les entrées des metamots dans les title, h1, et h2. Je peux déjà tenter de combiner la requête principale de la page avec chacune des entrées du metamot puis de demander à RRDZ d’interroger l’empereur Google.

Rien de spécial à voir ici

J’obtiens 54 résultats. Je nettoie un peu, car j’ai des marques dans les résultats donnés par Google.

Rien de spécial à voir ici


Il m’en reste alors 46…

Soit cela me convient, car au fond, j’ai ici au minimum une fois chaque entrée du metamot…

Rien de spécial à voir ici

Soit je fais encore une passe. Je combine les résultats nettoyés avec des racines de questions, prépositions, prises d’avis, etc. Ensuite, je réinterroge une dernière fois Google Suggest pour savoir ce qui intéresse les internautes.

Je vous montre avec les prises d’avis :

Rien de spécial à voir ici

Je lance et j’obtiens 103 résultats supplémentaires. Je dé-doublonne, je nettoie les lignes comprenant des marques.

Rien de spécial à voir ici

Je pourrai aussi me servir des qui, que, quoi…

Rien de spécial à voir ici

Ce qui me donne, une fois nettoyées 107 possibilités pour mes title et h1/h2

Rien de spécial à voir ici

Note : je suis en train d’implémenter les suggestions qui précèdent dans le kit metamots… Par contre, je vais plus loin qu’ici, vous verrez cela en temps et en heure.

Vous avez votre h1 et vos h2. Ne me dites pas que vous ne savez toujours pas de quoi parler 😉

5) Autre sujet : quel signal global votre site envoie-t-il à Google

Une des utilisations premières des metamots est la recherche d’arborescence « idéale ». Une autre utilisation des metamots est l’étude du signal envoyé globalement par un site ou une de ses catégories.

Si on calcule le metamot d’un site, ou d’une catégorie d’un site, avec la commande « site : », on devrait pouvoir ressentir son « odeur » (poke Laurent).

Si le metamot ne contient que la marque ou le nom de domaine, on peut se demander ce que Goolge a compris de ce que vous faites globalement… Si le metamot contient une douzaine d’entrées, on peut penser que les pages ensemble auront un effet de masse et que le maillage interne sera productif.

Je n’en dis pas davantage, c’est juste une idée que je vous donne 😉

6) Aparté et Conclusion

Finalement, il coule tout seul ce billet, non ?

Au fait, Saa’se précise pour ce que vous avez demandé 😉

Pour ceux qui ne savent pas comment avoir leur cocon, leurs metamots, etc., c’est le gros bouton rouge en haut à droite de cette page 😀 .


Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (12)

  • Avatar

    Regis

    |

    Salut Christian,
    Merci pour la citation.
    Et le gros bouton rouge, sur mon mobile, il est en bas (je dis ça pour ceux qui sont perdus !).

    Pas con ces 4 cocons. Après faut rédiger les contenus aussi (c’est moins drôle)

    Au plaisir.

    Reply

  • Avatar

    David

    |

    Salut ,
    encore un article qui fait la différence et merci pour la citation
    ps: très bon choix de kw 🙂

    Reply

  • Avatar

    david

    |

    Après relecture je me dis que c’est plein d’évidence c est pas des mots mais des maths

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      des maths-et-mots 😉

      Reply

  • Avatar

    Raise UP

    |

    Oui t’as raison, finalement il glisse tout seul cet article… tu as déjà fait plus indigeste 🙂
    Mis à part ça, je voulais juste ajouter qu’il serait bien de sacrifier quelques millisecondes, afin que l’on puisse visionner les images dans une résolution plus adéquate.

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      L’image du grand cocon 4 cœurs peut être ouverte dans une nouvelle fenêtre, en bien plus grande, mais je n’ai pas eu le temps de la mettre dans une popup.
      Parfois je suis un peu fainéant 😉

      Reply

  • Avatar

    Pierre

    |

    Très bon article sur les abris de jardin, je valide. je vais pouvoir générer mes cocons et drainer un maximum de trafic sur mon site !

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      abris.co … j’aime bien le jeu de mots 😉

      Reply

      • Avatar

        Pierre

        |

        De la part d’un amoureux des lettres, de Lingo, et musicien, le compliment me va droit au cœur 🙂

        Reply

  • Avatar

    Sébastien

    |

    Ce qui est marrant en lisant vos articles, c’est que ça paraît simple, logique et on se demande toujours pourquoi on y a pas pensé avant…

    Le plus compliqué, c’est toujours dans la méthodologie pour moi. En tous cas, merci pour la communauté (et moi-même of course) !

    Reply

    • Avatar

      Christian Méline

      |

      Il suffit d’ajuster son P.A.E. personnel 😉

      Reply

  • Avatar

    François

    |

    Tres intéressant.merci ! En fait cela ressemble un peu au travail de taxinomie du siècle des lumières.

    Reply

Laisser un commentaire